jeudi , 20 juin 2024

Les Assises 2023- NIS-2 et LPM, l’Anssi plus que jamais debout à la barre de lacybersécurité.fr

Lors des Assises de la Cybersécurité à Monaco, Vincent Strubel, directeur général de l’Anssi, a esquissé le passage à l’échelle impliquant les petites organisations avec NIS-2.
Vincent Strubel, directeur général de l’Anssi
Vincent Strubel, directeur général de l’Anssi

Avec plus de 3000 visiteurs pendant les 4 jours (mercredi 11-samedi 14 octobre), 174 acteurs de l’écosystème de la sécurité informatique (startups , PME, grands groupes…) et des dizaines d’ateliers et tables rondes, l’édition 2023 des Assises de la Cybersécurité à Monaco a été une réussite.
Un auditoire de premier rang d’autant plus stratégique pour Vincent Strubel, directeur général de l’Anssi (Autorité nationale en matière de sécurité et de défense des systèmes d’information) qui souhaitait avant tout préparer les esprits à l’extension massive des exigences réglementaires de cybersécurité pour les “petites organisations”, impliquant un passage à l’échelle sans précédent.
Puis, il a mis en lumière des initiatives et des adaptations indispensables pour la cybersécurité (que vous retrouverez dans cet article).
Après le discours inaugural de Pierre Dartout, ministre d’Etat de la Principauté de Monaco, le dirigeant de l’Anssi a exposé la situation qui découlera de la transposition de la directive NIS-2 dans le droit français (Network and Information Security). Sans oublier de préciser le rôle beaucoup plus important que l’Etat a confié à l’Agence, avec les pouvoirs associés, quitte à faire grincer çà et là… Il explique ainsi les enjeux de la Loi de programmation militaire (LPM) largement adoptée par l’Assemblée nationale en juillet, et son articulation avec NIS-2.

 

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest chez Datacore

Laurent Ibars, Datacore: «Le tiering du stockage primaire en mode bloc vers du S3? Surtout des inconvénients!»

Ready For IT- Focus sur Datacore, pionnier du SDS, avec Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest, et sur Swarm Single Node mixant stockage objet et conteneurs.