dimanche , 16 décembre 2018
Home / News IT / Cloudera et Hortonworks fusionnent: la sphère Hadoop en consolidation

Cloudera et Hortonworks fusionnent: la sphère Hadoop en consolidation

Le rapprochement de Cloudera avec Hortonworks, deux fournisseurs de plateformes data autour de Hadoop, devrait favoriser l'essor des configurations en Cloud hybride.
Tom Reilly, CEO de Cloudera, prendra la direction du nouvel ensemble
Tom Reilly, CEO de Cloudera, prendra la direction du nouvel ensemble

Cloudera et Hortonworks vont fusionner pour s’imposer comme le fournisseur de plateformes de gestion de données nouvelle génération en multi-Cloud, sur sites et/ou en périphérie des infrastructures (Edge).
La valorisation du nouvel ensemble est porté à 5,2 milliards de dollars. C’est un mouvement de consolidation de deux acteurs pionniers du Big Data et du Cloud qui avaient déjà effectué chacun de leur côté leurs introductions en Bourse dans un tempo différent.
Créée en 2008 par Mike Olson, Cloudera, spécialiste dans la gestion des données via la commercialisation d’une distribution open source Apache Hadoop, avait pris position sur le New York Stock Exchange (NYSE) en avril 2017. Sous la direction de Rob Bearden, Hortonworks a réalisé un chemin similaire à partir de 2011 puis elle prend le cap de la Bourse plus rapidement en décembre 2014 sur le Nasdaq.
Cette fusion «d’égal à égal» a été saluée par les conseils d’administration des deux sociétés. Sous la houlette de Tom Reilly (CEO de Cloudera), La combinaison des forces permettra d’établir «un standard industriel» dans la gestion des données dans des configuration de Cloud hybride mais aussi d’accélérer l’évangélisation du marché, la fédération d’une communauté de développeurs et les engagements de partenaires dans un écosystème consolidé.
Dans cet article, Place de l’iT a établi un tableau détaillé exclusif sur ces deux pionniers du Big Data et leurs fondateurs .

Vous pouvez lire aussi

Vol massif de données au ministère des Affaires Etrangères: le flux d’Ariane perdu

Vol de données: Le ministère des Affaires Etrangères a perdu le fil d’Ariane

Une fuite de données personnelles a affecté le service Ariane (sécurité des voyageurs) du ministère des Affaires étrangères. Plus d’un demi-millions de contacts sont affectés.