- Place de l'IT - https://placedelit.com -

Cloudera et Hortonworks fusionnent: la sphère Hadoop en consolidation

La fusion entre Cloudera et Hortonworks est enclenchée
La fusion entre Cloudera et Hortonworks est enclenchée

Deux acteurs qui comptent dans le Cloud et le Big Data façonnés en Californie ont décidé d’unir leurs forces: Cloudera et Hortonworks vont fusionner pour s’imposer comme le fournisseur de plateformes de gestion de données nouvelle génération en multi-Cloud, sur site et/ou en périphérie des infrastructures (Edge). La consolidation de deux acteurs symboliques ayant déjà réalisé chacun leur introduction en Bourse.
Créée en 2008 par Mike Olson, Cloudera, spécialiste dans la gestion des données en open source (Apache Hadoop), avait pris position sur le New York Stock Exchange (NYSE) en avril 2017. La genèse de Hortonworks apparaît comme un prolongement. Initialement composée d’une batterie d’experts Hadoop venus de Yahoo, la société a émergé en 2011 sous la direction de Rob Bearden avant de prendre le cap de la cotation en Bourse en décembre 2014 sur le Nasdaq.
Cette fusion «d’égal à égal» a été saluée par les conseils d’administration des deux sociétés. La combinaison des forces permettra d’établir «un standard industriel» dans la gestion des données pour des configuration de Cloud hybride, mais aussi d’accélérer l’évangélisation du marché, la fédération d’une communauté de développeurs et les engagements de partenaires dans un écosystème consolidé.
Si le rapprochement sous le prisme du Big Data est confirmé après accord des autorités de tutelle, les actionnaires de Cloudera disposeront de 60% du capital et ceux de Hortonworks du reliquat (40%). La valorisation de la nouvelle société issue de cette consolidation, qui  devrait être bouclée dans le courant premier trimestre 2019, est déjà évaluée à 5,2 milliards de dollars.

Tom Reilly, CEO de Cloudera, prendra la direction du nouvel ensemble
Tom Reilly, CEO de Cloudera, prendra la direction du nouvel ensemble

Data, Cloud, Edge en passant par l’IA

Pour justifier ce rapprochement, Tom Reilly, Chief Executive Officer de Cloudera qui prendra les commandes du nouvel ensemble, évoque des activités «hautement complémentaires et stratégiques». D’un côté, le savoir-faire de Hortonworks en matière de gestion des flux de données de la source à la destination finale («end-to-end data management») et celui de Cloudera sur le volet de l’Entreposage de Données (Data Warehousing) et en Intelligence Artificielle (volet Machine Learning). «Nous sommes en mesure de constituer la première entreprise Data et Cloud de l’Edge à l’Intelligence Artificielle à une échelle industrielle,» s’emballe Tom Reilly.
«Ensemble, nous serons idéalement positionnés pour poursuivre la croissance et la compétition dans le streaming et l’Internet des Objets (IoT), la gestion des données, l’entreposage de données, le Machine Learning (AI) et les marchés de cloud hybride,» renchérit Rob Bearden, CEO de Hortonworks qui rejoindra le conseil d’administration du futur nouvel ensemble.
«Chacun de leur côté, Cloudera et HortonWorks ont appris à bien maîtriser la distribution Hadoop en pure players, à lier leurs offres à la demande des clients et à simplifier l’accès à la base de logiciels open source,» commente Brad Shimmin, Service Director chez GlobalData (institut d’études de marché). Le modèle économique est similaire: abonnements à l’assistance pour exploiter les distributions Hadoop commerciales avec des services connexes (formations, supports, conseil…). Avec une différence tout de même pour Hortonworks qui propose l’intégralité de ses logiciels en open source.
Le nouvel ensemble fait miroiter des indicateurs comme un chiffre d’affaires cumulé de 720 millions de dollars, réalisé à travers un portefeuille global de 2500 clients dans le monde. Il disposera aussi d’une trésorerie de plus de 500 millions de dollars, sans dette. La concurrence dans les segments Big Data et Cloud devrait se raffermir avec des acteurs comme MapR mais aussi la “coopétition” (contraction mi-partenaire mi-concurrent) avec des géants du numérique comme Amazon Web Services, Google Cloud ou Microsoft Azure.

Les forces en présence avant fusion

Cloudera Hortonworks
Date de création 2008 (cotation sur le NYSE depuis avril 2017) 2011 (cotation sur le Nasdaq depuis décembre 2014)
Fondateurs Mike Olson (Oracle), Christophe Bisciglia (Google), Amr Awadallah (Yahoo), et Jeff Hammerbacher (Facebook). Doug Cutting, co-créateur de Hadoop, a rejoint la société dès 2009 en tant que Chief Architect. Rob Bearden et une vingtaine d’ingénieurs issus de l’équipe Hadoop d’origine, dont les fondateurs Alan Gates, Arun Murthy, Devaraj Das, Mahadev Konar, Owen O’Malley, Sanjay Radia et Suresh Srinivas
Dirigeant Tom Reilly Rob Bearden
Chiffre d’affaires Exercice fiscal 2018 (se terminant le 31 janvier 2018): 367,4 millions de dollars (+41%) Exercice fiscal 2017: 261,7 millions de dollars (+42%). Un CA dans une fourchette de 322 à 327 millions de dollars était escompté en 2018.
Clients Un millier dont Morgan Stanley, Nokia, Stripe, Expedia, Experian, eBay, Lockheed Martin, FireEye, BT, Faurecia … 1600 dont Microsoft, Worldpay, ING, Danske Bank, Centrica, Munich Re et Société Générale
Partenaires 3000 dans la co-ingénierie, d’intégration de systèmes, de technologies et revendeurs stratégiques (dont Oracle, IBM, Dell, Talend, SAS, Tableau Software) 2300 aux profils similaires (dont Google Cloud, Microsoft Azure,HPE, SAP, Red Hat ou Oracle)
Effectif 1700 collaborateurs dans 24 pays 1300 collaborateurs dans 19 pays
Présence en France Un bureau ouvert à Paris sous la houlette de Romain Picard dans le courant de l’automne 2014. Le manager est devenu Regional Vice-President de la zone SEMEA, UKI & Nordics en août 2018. Un bureau Europe du Sud à Paris avec Emmanuel Serrurier aux commandes depuis mai 2016.

Sources données : sociétés/Place de l’IT, octobre 2018