mardi , 19 octobre 2021

Blue Prism 7 inaugure l’ère de l’Intelligent Automation.

Au-delà du marketing, l’Intelligent Automation recourt à intelligence artificielle pour automatiser mieux. Décryptage avec Benoit Cayla, consultant Solution chez Blue Prism.
Benoit Cayla, Consultant Solution chez Blue Prism
Benoit Cayla, Consultant Solution chez Blue Prism

Comme nous l’évoquons dans notre article-portrait, Blue Prism est le pionnier de l’automatisation robotisée des processus ou RPA (Robotic Process Automation), discipline qu’il exerce depuis 20 ans.
Depuis le rachat son compatriote britannique Thoughtonomy pour 80 millions de livres sterling en avril 2019, l’éditeur propose son offre Blue Prism Cloud, aux côtés de son logiciel traditionnel.
Pour évoquer les innovations apportées par la toute nouvelle version 7 de la plate-forme, Place de l’IT a rencontré Benoit Cayla, Solution consultant chez Blue Prism.
Outre le rôle de la RPA et divers éléments sur la filiale française de l’éditeur, Benoît Cayla explique précisément les nouvelles fonctionnalités ou nouveaux modules de la solution, ainsi que les évolutions apportées sur l’architecture de la plate-forme.
Comme toujours, Place de l’IT a déniché ou composé de multiples illustrations pour améliorer la compréhension de ces technologies, et donner un aperçu visuel de ses outils de plus en plus destinés aux métiers (sans codage).

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Gianmaria Perancin, président de l’USF, et Frédéric Chauviré, directeur général de SAP France.

L’USF attend plus de démonstrations de valeur sur S/4 HANA

Interview croisée avec Gianmaria Perancin (président de USF) et Frédéric Chauviré (AG SAP France): bonne Ambiance, mais ton franc et direct.