vendredi , 22 octobre 2021

Focus: la “Dell-ivrance” passe-t-elle par la bourse de New-York?

Fin 2018 Dell Technologies effectue un discret retour en Bourse. Décryptage de la manœuvre avec Sandy Campart, enseignant-chercheur de l’IAE de Caen.
Les coulisses du retour de Dell en Bourse
Les coulisses du retour de Dell en Bourse (source photo: NYSE)

Dell a réalisé son retour en bourse à la fin de l’année dernière. Le groupe technologique est désormais coté sur le New-York Stock Exchange (NYSE). Et ce, cinq ans après son retrait tonitruant de la Bourse. Une décision qui avait été prise à l’époque pour se p^réserver une marge de manœuvre de stratégie industrielle sans le regard des analystes financiers, assumait Michael Dell à l’époque. Une manière aussi d’éviter la pression sur les cycles de recherche et développement.
Mais voilà: le charismatique dirigeant fondateur a finalement changé d’avis. Désormais, il compte à nouveau sur la Bourse pour que la nouvelle configuration Dell Technologies (constituée de Dell, Dell-EMC, Pivotal, RSA, Secureworks, Virtustream et VMware) gagne en visibilité.
Quelles techniques employées pour son retour en Bourse ? Quels enjeux ? Quelles perspectives ? Quelle nouvelle répartition des actions après la nouvelle cotation ?
Place de l’IT a interviewé un expert des rouages de la Bourse. Dans une interview, Sandy Campart, enseignant-chercheur qui dirige l’Institut universitaire professionnalisé (IUP) Banque-Finance-Assurance de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Caen, décortique les mécanismes retenus par Dell pour aborder ce virage. Un tableau de répartition des actions Dell Technologies par détenteur est fourni ainsi qu’un focus sur le positionnement des actifs du groupe et les niveaux de participation de chacun d’entre eux.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Christophe Morisseau, DG chez Red Hat France et Yacine Kheddache, Specialist Solution Architect Manager chez Red Hat France.

Red Hat apprécie son indépendance chez IBM et mise sur OpenShift

Jean-Christophe Morisseau, DG chez Red Hat France, et Yacine Kheddache, SSA Manager chez Red Hat France, expliquent la situation de l'éditeur open source chez IBM, ses réussites et ses défis.