jeudi , 13 juin 2024

Paris 2024 – CiscOlympics, la sécurité en plus du réseau prédictif.

LesAssises 2023- En plus du réseau (prédictif ?), Cisco gèrera la cybersécurité des JO. Entretien avec Eric Greffier, directeur Business & Technology.
Eric Greffier, directeur Business & Technology chez Cisco
Eric Greffier, directeur Business & Technology chez Cisco

Afin que les athlètes olympiques et paralympiques réalisent leurs meilleures performances, encore faut-il rendre transparents la logistique et le numérique, tout en assurant ces deux fonctions vitales.
Partenaires des JO depuis des années (Londres, Rio, Tokyo…), Cisco a pris en charge l’infrastructure réseau de ces événements.
Paris 2024 a ajouté la cybersécurité aux responsabilités du géant Internet de San Jose, aux côté d’autres entreprises comme Orange ou Eviden.
Une responsabilité de taille pour Cisco, qui doit orchestrer tout cela, à l’heure où presque tout devient numérique (pas encore les exploits sportifs…), donc piratable: disponibilité et supervision des infrastructures numériques, droits d’accès des uns et des autres, confidentialité des échanges, qualité des échanges en visioconférence…
De multiples challenges a relever pour Cisco, alors que les spécialistes en cybersécurité annoncent déjà des milliards de cyberattaques pour cet été parisien.
A l’occasion des Assises de la cybersécurité 2023 à Monaco, Place de l’IT a rencontré Eric Greffier, directeur Business & Technology chez Cisco, afin d’en savoir plus sur cette collaboration avec Paris 2024 et a profité de cette opportunité pour  revenir sur la pertinence de la notion de “réseau prédictif”.
Un article instructif et très illustré.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest chez Datacore

Laurent Ibars, Datacore: «Le tiering du stockage primaire en mode bloc vers du S3? Surtout des inconvénients!»

Ready For IT- Focus sur Datacore, pionnier du SDS, avec Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest, et sur Swarm Single Node mixant stockage objet et conteneurs.