dimanche , 28 novembre 2021

Nfon: bientôt leader européen pour porter la Voix sur IP?

Après une augmentation de capital de 26 millions d'euros, Klaus von Rottkay, CEO chez l’éditeur de PBX Cloud NFon, expose sa stratégie de conquête européenne jusqu’à 2024.
Klaus von Rottkay, CEO chez Nfon
Klaus von Rottkay, CEO chez Nfon

Début avril, le spécialiste allemand de la téléphonie via le cloud NFon (Pbx cloud, voir notre portrait complet) et côté à la bourse de Francfort depuis mai 2018, a réalisé une augmentation de capital de 26 millions d’euros. Objectifs: financer ses développements technologiques, l’expansion de son réseau de partenaires et ses activités marketing.
Dans la foulée, l’entreprise annonçait les très bons résultats de son exercice 2020. En effet, NFon réalise un chiffre d’affaires de 67,6 millions d’euros (contre 59,1 millions en 2019, soit une hausse de 18,4%. Les revenus récurrents représentent 59,4 millions d’euros, contre 48,1 millions en 2019, donc plus 23,6%.
L’éditeur annonce plus de 75 000 extensions (grosso modo: des “numéros d’utilisateur”) installées en 2020, soit une hausse de plus 17% par rapport à l’année précédente. Ce qui lui permet d’afficher 524 791 extensions actives fin décembre 2020, contre 449 711 en décembre 2019.
Place de l’IT a rencontré Klaus von Rottkay, CEO de NFon, afin d’évoquer avec lui les points clés de sa “Stratégie de croissance 2024”. De grandes ambitions, à l’heure où le confinement et le télétravail dynamisent fortement ce type d’offres, et ouvrent des opportunités inédites.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Stephane Huet, directeur général France chez Dell Technologies

Stéphane Huet, Dell: «Dell détient 40 % du marché de l’hyper-convergence, très loin devant HPE et Nutanix.»

L'excellent 3eme trimestre de Dell Technologies renforce l’optimisme de Stéphane Huet, DG France, qui confirme le renforcement des relations avec VMWare, après séparation.