samedi , 28 mai 2022

Rémi El-Ouazzane, Intel – IA: «Peu de modèles sont vraiment parallélisables sur GPU»

Intel AI Devcon EMEA (Munich): interview de Rémi El-Ouazzane, VP de l’Artificial Intelligence Products Group chez Intel. L'occasion d'éclaircir la vision technologique.
Rémi El-Ouazzane, vice-président et directeur des opérations (COO) de l’Artificial Intelligence Products Group chez Intel.
Rémi El-Ouazzane, Intel.

Avant d’accéder aux fonctions de vice-président et directeur des opérations (COO) de l’Artificial Intelligence Products Group chez Intel, Rémi El-Ouazzane occupait le poste de CEO chez Movidius, une start-up spécialisée dans les  Vision Processing Units (VPU): un système sur puce ou SoC (System on Chip) à très basse consommation pour doter tout type de machines d’une “vision humaine”.
A l’occasion de l’Intel AI DevCon à Munich, Place de l’IT a interviewé cet expert afin de mieux comprendre le positionnement d’Intel sur les architectures liées à l’Intelligence artificielle, et pour essayer de rendre un peu plus accessible tout ce jargon technnologique.
Pourquoi Intel parle-t-il de processeurs CPU d’intelligence artificielle différents des processeurs traditionnels? Pourquoi Google a-t-il créé ses Tensor Processor Units alors que les GPU semblaient s’imposer en IA? Pourquoi Intel propose-t-il aussi ses processeurs généralistes Xeon à l’IA et au Deep Learning? Les processeurs Intel Nervana ont-ils vocation à remplacer les infrastructures IA en place? … Autant de points sur lesquels Rémi a accepté de répondre, tout en expliquant sa vision et les choix d’Intel. Quelques définitions sont abordées au préalable afin que l’interview reste accessible au plus grand nombre.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.