samedi , 25 mai 2024

Hazelcast ouvre sa grille de données sur le Cloud avec Docker et Kubernetes

Pour ses dix ans, Hazelcast, spécialiste de l’accélération des données, annonce son service cloud managé sur AWS, Azure et Google. Place de l’IT a rencontré son CEO.
Kelly Herrell, CEO d’Hazelcast
Kelly Herrell, CEO d’Hazelcast

Le domaine de prédilection de Hazelcast, c’est l’accélération des données via un cache In-Memory distribué (traitements, applications…).
Découvrez comment la start-up californienne, qui fête ses 10 ans, a conçu ses produits et séduit des centaines d’entreprise à travers le monde. Plusieurs déclinaisons technologiques existent au comme la prometteuse version d’Hazelcast Jet, moteur de distribué In Memory pour le streaming et le cache, qui est prêt à l’emploi. Sans oublier sa toute nouvelle version cloud (bientôt multicloud).
L’article est accompagné d’un tableau récapitulant quelques principaux indicateurs  de Hazelcast, ainsi que des schémas et des illustration pour mieux comprendre.
Il accorde une grande importance à l’analyse du CEO Kerry Herrel, que Place de l’IT a rencontré. «Les entreprises ne peuvent plus mener leurs activités comme avant à l’ère du digital. D’ailleurs, les stratégies numériques sont de plus en plus impulsées ou menées par les dirigeants eux-mêmes,» analyse Kelly Herrell, CEO d’Hazelcast depuis l’été 2018.
«Aujourd’hui, l’entreprise centrée sur les données [data centric] nécessite un accès ultra-rapide aux données ainsi que de l’analyse en ‘temps réel’. L’accélération de la demande, l’exigence de rapidité et un ‘time to market’ le plus court possible appellent des solutions d’accélération. Pour y répondre, des architectures d’In-Memory Computing s’imposent.»

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Malika Ziane et Helène Yvert, directrice des systèmes d’information et de l’innovation (DSII) et directrice du développement et de l'accompagnement RH (DDARH) à l’Ucanss

La Sécu recrute 700 profils IT sur 2024: bien plus séduisant que tous les a priori.

Interview - IA, conteneurs, cybersécurité… La Sécurité Sociale est à la pointe des technologies comme l’expliquent Malika Ziane et Hélène Yvert, DSII et DDARH à l’Ucanss.