samedi , 25 janvier 2020
Home / News IT / Cartesiam: la pépite française apporte l’intelligence autonome aux microcontrôleurs

Cartesiam: la pépite française apporte l’intelligence autonome aux microcontrôleurs

Quatre Français dans le vent de l’IA contribuent à l’industrie 4.0 intelligente. Entretien avec Joel Rubino CEO et cofondateur de Cartesiam.
Joël Rubino, CEO et cofondateur de Cartesiam.
Joël Rubino, CEO et cofondateur de Cartesiam.

Dès la page d’accueil de son site Web, la start-up toulonnaise Cartesiam affiche clairement la couleur de ses activités: L’IA dans vos microcontrôleurs, sans contraintes. Pas de datascientist, pas de dataset, pas de réseau de neurones pré-entrainé. Mise en œuvre simple, rapide par vos développeurs…. embarqué et sans aucune compétence en intelligence artificielle.”
Cette vision a donné corps à une vision: intégrer l’intelligence artificielle et le Machine Learning dans les objets industriels pour leur assurer un fonctionnement autonome, grace à son logiciel NanoEdge AI.
La pépite a déjà le vé 2,5 millions d’euros et l’éditeur canadien de logiciels industriels Decide4Action a pris une participation minoritaire dans l’entreprise.
Cartesiam fournit donc tous les algorithmes de Machine Learning nécessaires aux bureaux d’études de l’entreprise cliente, ou à des bureaux d’études tiers qui intègrent le Machine Learning dans les produits. Des combinaisons d’algorithmes spécifiques, mais qui peuvent aussi s’adapter à des projets présentant la même typologie.
Certes, chaque microcontrôleur fonctionne en toute autonomie. Néanmoins, rien n’empêche une infrastructure centralisée de collecter les données (et même uniquement les écarts ou variations) afin de corréler l’information de plusieurs capteurs.
L’article relate l’historique de la société et explique les spécificités de l’approche de Cartesiam. Un tableau récapitule les faits et chiffres de la société.

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

Vous pouvez lire aussi

Guillaume Vassault-Houlière et Manuel Dorne, cofondateurs de YesWeHack

YesWeHack: Et si vous renforciez votre cybersécurité en continu grâce au Bug Bounty?

Après avoir levé 4 millions d’euros en 2019, le spécialiste français du Bug Bounty joue l’expansion en Europe et en Asie. YesWeHack? Une pépite toujours plus prometteuse.