samedi , 28 mai 2022

Appian démine le Process Mining et entrouvre son Portals

Matt Calkins, CEO chez Appian, a présenté sa stratégie désormais axée sur le Process Mining. Appian Portals a été mis en avant, suscitant quelques réserves.
Matt Calkins, cofondateur et CEO chez Appian
Matt Calkins, cofondateur et CEO chez Appian

Le Process Mining semble s’imposer comme une tendance majeure de l’informatique d’entreprise.
Après que ce type de solution ait réalisé un état des lieux établissant une cartographie des processus existants, l’automatisation permet de les optimiser, de refléter les changements de l’entreprise et d’entamer un processus d’évolution continue. D’où la complémentarité avec la RPA (automatisation robotisée des processus) qui apporte cet aspect Automatisation.
Il était donc logique qu’Appian aborde largement ce sujet dès la première journée de son événement annuel. Ce que n’a pas manqué d’assumer Matt Calkins, cofondateur et CEO chez Appian, relayé par Karina Buschsieweke, directrice de la stratégie Produit chez Appian et cofondatrice de Lana LanaLabs (rachetée par Appian en aout dernier).
Deuxième arme brandie par l’éditeur, Appian Portals ouvre les applications de la plate-forme à des utilisateurs externes, sans besoin d’authentification. En quelques jours, un développeur peut concevoir ce type de portail, déployable sur tout cloud public sous forme de micro-services/container. Cependant, la vigilance s’impose en termes de sécurité, puisque pour l’instant seule SOC-2 est supportée. Néanmoins, l’éditeur affirme travailler sur d’autres certifications. Si la conformité au RGPD n’est pas au menu, les entreprises européennes pourraient bien bouder la solution.
L’article revient aussi sur la saga des rachats de startup du Process Mining -essentiellement européennes- depuis 2019. Des rachats de quelques dizaines de millions d’euros qui pourraient bien porter rapidement leur fruit.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.