jeudi , 9 décembre 2021

Pure Storage: Et si le stockage persistant des containers devenait un stockage comme les autres?

Pure Storage enrichit son stockage pour containers Portworx et propose une gestion unifiée. Entretien avec Gabriel Ferreira, son directeur technique pour la France.
Gabriel Ferreira, directeur technique chez Pure Storage France
Gabriel Ferreira, directeur technique chez Pure Storage France

Tandis que les analystes annoncent unanimement l’explosion des applications containerisées, Pure Storage capitalise sur sa technologie Portworx et son stockage persistant pour containers, rachetée en septembre 2020 (pour 370 millions de dollars, voir notre article).
L’éditeur annonce une intégration de sa technologie de première génération Kubernetes Pure Service Orchestrator (certainement vouée à disparaitre) à la plateforme, une console unifiée pour gérer tout le stockage Kubernetes, et de nouvelles fonctions évoluées notamment avec ses baies FlashArray et FlashBlade.
Le SaaS d’administration du stockage Pure1 est aussi de la partie et sait désormais récupérer un maximum d‘informations sur les fermes Kubernetes via Portworx pour une supervision globale et dynamique du stockage. La console permet aussi de réaliser des devis sur les offres de ”stockage as a Service” jusqu’à la vente. Et même au-delà.
Pour aborder plus en détail toutes ces innovations (illustrations à l’appui), Place de l’IT a rencontré Gabriel Ferreira, directeur technique de Pure Storage France et cofondateur de la filiale.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Christophe Gendre, Territory VP France et Benelux chez Teradata et Jean-Marc Bonnet, Sales Technology Director pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata

Comment Teradata met-elle à profit ses 40 ans de savoir-faire sur le cloud?

Plus vite et moins cher. L’approche Cloud first de Teradata semble porter ses fruits selon Christophe Gendre, son VP France/Benelux et Jean-Marc Bonnet, son CTO Europe de l’Ouest.