samedi , 21 mai 2022

MuleSoft: un pas plus loin avec les métiers et avec les développeurs.

Avec Composer et DataGraph, MuleSoft se positionne sur deux tendances fortes: automatisation et No-Code. Entretien avec Lila Dorato, sa directrice avant-vente.
Lila Dorato, directrice avant-vente chez MuleSoft
Lila Dorato, directrice avant-vente chez MuleSoft

L’intégration des données et des applications reste un challenge de taille pour les entreprises. Elle représente souvent un frein majeur pour l’évolution du système d’information vers plus de flexibilité et d’agilité.
Pour réaliser ces intégrations, une plate-forme spécifique peut aider les entreprises à gérer le cycle de vie des connexions et des API nécessaires.  MuleSoft occupe une place de choix sur ce marché, et plus encore depuis son rachat par Salesforce en 2018.
En annonçant récemment de nouveaux composants, l’éditeur souhaite mettre l’intégration à la portée des utilisateurs métier avec MuleSoft Composer ou encore simplifier la vie des développeurs grâce à MuleSoft DataGraph.
Place de l’IT a rencontré Lila Dorato, directrice avant-vente chez MuleSoft, pour revenir sur l’importance de l’intégration, le positionnement des solutions de l’éditeur, ainsi que sur la gouvernance et l’automatisation de ses solutions désormais au cœur des systèmes d’information des entreprises.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.