dimanche , 13 juin 2021

VMware réécrit vSphere 7 pour injecter du Kubernetes dans le moteur

Pour sa V7, vSphere a été réarchitecturé afin d’intégrer les containers, Kubernetes, et bien plus. Au menu: gestion du cycle de vie, sécurité, GPUs, performances…
Kit Colbert, vice-président et CTO Cloud Platform chez VMWare
Kit Colbert, vice-président et CTO Cloud Platform chez VMWare

Brique centrale de VMware pour sa plateforme de virtualisation et de cloud computing, vSphere est souvent qualifiée de composante Compute dans l’architecture de l’éditeur. En fait, elle va bien au-delà de cette fonction (ESXi, vCenter, Virtual Machine File System ou VMFS, Storage vMotion, DRS, VDS…) et intègre de nombreux éléments qu’elle coordonne sur la plate-forme.
«Les applications modernes nécessitent une infrastructure moderne,» lance Kit Colbert, vice-président et CTO Cloud Platform chez VMWare. «Pour répondre à ces besoins de modernisation, nous avons modernisé vSphere. Nous l’avons réarchitecturé pour intégrer Kubernetes et supporter tous les applications existantes, mais également les nouvelles applications.»

Cet article revient donc sur quelques évolutions-clés de vSphere version 7 pour prendre en charge les containers et les applications cloud.
Kubernetes, Lifecycle Manager, Trust Autority, fédération des identités, virtualisation de GPU pour l’IA, DRS, vMotion… l’article explique ces innovations en s’appuyant sur de nombreux schémas détaillés.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Gabriel Ferreira, directeur technique chez Pure Storage France

Pure Storage: Et si le stockage persistant des containers devenait un stockage comme les autres?

Pure Storage enrichit son stockage pour containers Portworx et propose une gestion unifiée. Entretien avec Gabriel Ferreira, son directeur technique pour la France.