jeudi , 7 juillet 2022

Filebase: la porte ouverte vers le stockage peer-2-peer/blockchain du Web 3.0.

Outre une passerelle S3 vers les réseaux de stockage P2P/blockchain, Filebase s’occupe du paiement en cryptomonnaie. Ces deux freins levés, serez-vous intéressés?
Les cofondateurs de Filebase: Joshua Noble et Zac Cohen
Les cofondateurs de Filebase: Joshua Noble et Zac Cohen

Des années après Napster et autres BitTorrent, le futur du stockage devra-t-il compter avec les réseaux peer2peer, enrichis de technologies blockchain?
C’est en tout cas ce que pensent de nombreux spécialistes. Connaissez-vous les réseaux Sia, Storj, Filecoin, Arweave, IPFS ou Skynet Labs? Il s’agit de solutions conjuguant peer2peer et blockchain pour proposer un stockage distribué et sécurisé. Bien que leur accès restent un peu complexe et qu’elles nécessitent un paiement en cryptomonnaies, leurs créateurs ont amassé des centaines de millions de dollars et comptent des dizaines (centaines?) de milliers de clients.
Créée par Joshua Noble et Zac Cohen, deux vétérans de l’informatique, Filebase propose une “passerelle évoluée” vers ces réseaux masquant la complexité technologique via une interface compatible S3, tout en évitant le recours aux cryptomonnaies, entre autres.
Déjà intégrée avec les réseaux Sia, Storj, Skynet et IPFS -depuis le 1er mars 2022, Filebase a levé un capital d’amorçage de 2 millions de dollars en avril 2021, et devrait rapidement réaliser d’autres tours de tabl. Le CEO annonce 90% de réduction des coûts de stockage face aux offres des géants du cloud, plus de 8000 clients et des millions d’invocations de leur API par jour.
Place de l’IT s’est entretenue avec son cofondateur et CEO Joshua Noble pour en savoir plus sur sa solution et ses ambitions. Un point technologique qui revient sur le Web 3.0 et le stockage peer2peer conjugué à la blockchain.
L’article aborde ces tendances technologiques encore jeunes, et détaille dans un tableau les principaux faits et chiffres de la start-up.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Marc Gonon, président de Wisper

Wisper, le chuchotement français du poste de travail virtuel devrait rapidement résonner sur le marché

Sans bruit, le français Wisper et ses postes de travail virtuels accélèrent et s’internationalisent, comme le confirme Jean-Marc Gonon, son président.