jeudi , 24 septembre 2020
Home / News IT / Talentsoft: un SaaS RH révélateur de talents et fidélisant.

Talentsoft: un SaaS RH révélateur de talents et fidélisant.

Pionnier du Talent Management, le français Talentsoft a déjà levé plus de 100 millions de dollars pour son SaaS/iPaaS RH. Licorne en vue?
Joël Bentolila, cofondateur et directeur technique (CTO) chez TalentSoft
Joël Bentolila, cofondateur et directeur technique (CTO) chez TalentSoft

Pionnier du Saas avec sa solution RH disponible dès 2007 sur le cloud, Talentsoft est le fruit du travail de trois entrepreneurs aux profils différents, mais très complémentaires.
Positionnée dans les starting-blocks lors de l’explosion de la demande en solutions de Talent Management dans les années 2010, Talentsoft a su tirer pleinement profit de son avance technologique pour compléter son offre et élargir fortement son portefeuille de clients en france et en Europe.
Non seulement la société affiche aujourd’hui plus 9 millions d’utilisateurs auprès de 2000 entreprises clientes, mais elle a également levé plus de 103 millions de dollars auprès d’investisseurs français et américains. Cette reconnaissance à la fois des clients et du marché favorise son expansion européenne et internationale.
Place de l’IT a rencontré son cofondateur et directeur technique, Joël Bentolila, pour revenir avec lui sur l’épopée de la société, et évoquer ses ambitions.
Ce long article illustré revient en détail sur les épisodes financiers et technologiques de l’entreprise, dont les principaux faits et chiffres en sont résumés dans un tableau récapitulatif.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Ragy Thomas, fondateur et CEO de Sprinklr

Sprinklr, la gestion de l’expérience client à près de trois milliards de dollars. Sérieux?

En une dizaine d’années, la startup new-yorkaise Sprinklr a déjà levé 578 millions de dollars. Face à Adobe, Oracle ou Salesforce, rien ne lui fait peur.