jeudi , 8 décembre 2022

Régis Latawiec, MicroEJ: «Avant de s’effacer, Android et Samsung ont éduqué le marché, et nous récupérons leurs ex-clients.»

La start-up nantaise a tout pour devenir un leader du logiciel pour l’embarqué et l’IOT. Rencontre avec Régis Latawiec, directeur des opérations chez MicroEJ.
Régis Latawiec, directeur des opérations chez MicroEJ
Régis Latawiec, directeur des opérations chez MicroEJ

Après avoir relaté l’histoire de MicroEJ et décrypté ses principales solutions et technologies, Place de l’IT a souhaité en savoir plus sur la société, comprendre ses technologies de virtualisation et de “jumeaux numériques”, et savoir comment elle a survécu aux technologies disparues Google Things (arrêtée en janvier 2021) et Samsung Artik (arrêtée en mars 2019). Nous avons donc rencontré Régis Latawiec, directeur des opérations chez MicroEJ.
Arrivé très tôt dans la société, Régis Latawiec revient sur les débuts de l’entreprise. Il explique comment ces technologies combinant virtualisation et containerisation dans l’embarqué révolutionnent ce milieu discret de l’industrie, et finalement en retard par rapport au monde de l’informatique de gestion.
Une révolution de taille est en marche dans le segment très porteur de l’embarqué en général, et de l’IOT en particulier. Et l’un des acteurs de premier plan de ce mouvement (français, s’il vous plait!) nous explique ses enjeux et ses leviers.
Avec plus de 100 millions d’objets ou équipements déjà dotés de ses technologies de virtualisation des applications, plus de 60 collaborateurs et plus de 120 clients industriels, cette startup (toujours française) devrait de plus en plus faire parler d’elle.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Christian Pedersen, CPO chez IFS

IFS Cloud 22R2: un SI plus automatisé et plus vert, mieux piloté.

Avec la nouvelle version d’IFS Cloud, l’éditeur suédois démontre l’innovation de ses équipes et l’utilité d’une plate-forme réellement unifiée.