jeudi , 9 décembre 2021

Pourquoi l’EAM d’Infor part-il pour l’Hexagon à 2,75 milliards de dollars?

Infor se déleste de son activité rentable de gestion des équipements sans perdre la main, selon Soma Somasundaram, son CTO. Stratégie industrielle en embuscade?
Soma Somasundaram, directeur technique (CTO) et président Produits chez Infor
Soma Somasundaram, directeur technique (CTO) et président Produits chez Infor

Depuis quelques décennies, les ERP (progiciels de gestion) se sont diversifiés en étendant leurs fonctions à la logistique (SCM), la gestion de la production (GPAO), la relation client (CRM), l’e-commerce, la gestion des équipements (EAM)… Puis, la plupart d’entre eux ont mis en place des approches verticales par secteur économique, comme Infor avec ses Cloud Suites (voir notre article).
L’éditeur new-yorkais a décidé de recentrer ses activités sur son cœur de métier qu’est l’ERP, en cédant ses activités EAM à l’industriel suédois Hexagon pour 2,75 milliards de dollars. Ce groupe industriel propose des équipements industriels, des capteurs, des solutions autonomes, etc. Sa capacité à combiner des équipements, des capteurs et des logiciels en font un des acteurs leaders des solutions de réalité numérique (jumeaux numériques, réalité augmentée…). Hexagon emploie plus de 20 000 collaborateurs dans plus de 50 pays et a généré un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dollars en 2020.
Place de l’IT a rencontré Soma Somasundaram, directeur technique (CTO, Chief Technology Officer) et président Produits chez Infor, qui est revenu en détail sur les raisons de cette cession et le recentrage de l’éditeur sur l’ERP. Cependant, cela ne va-t-il pas au-delà pour l’industriel américain Koch, propriétaire d’Infor?

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Christophe Gendre, Territory VP France et Benelux chez Teradata et Jean-Marc Bonnet, Sales Technology Director pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata

Comment Teradata met-elle à profit ses 40 ans de savoir-faire sur le cloud?

Plus vite et moins cher. L’approche Cloud first de Teradata semble porter ses fruits selon Christophe Gendre, son VP France/Benelux et Jean-Marc Bonnet, son CTO Europe de l’Ouest.