samedi , 19 septembre 2020
Home / News IT / Le bus rapproche BlaBlaCar de la SNCF: un virage sinueux à négocier

Le bus rapproche BlaBlaCar de la SNCF: un virage sinueux à négocier

BlaBlacar propose de racheter la compagnie Ouibus à la SNCF qui participe à une nouvelle levée de fonds de 101 millions d'euros du spécialiste du covoiturage.

BlaBlaCar, spécialiste du covoiturage, annonce l’acquisition de Ouibus, filiale autocar du groupe SNCF. Objectif : développer «la mobilité partagée» et mieux desservir des trajets porte-à-porte.
Cette manœuvre permet à BlaBlaCar de sortir de son cœur de marché (le covoiturage longue distance mais aussi entre le domicile et le travail via BlaBlaLines) pour augmenter son potentiel d’offres combinées train+autocar et train+covoiturage. En outre, le groupe SNCF entre au capital de BlaBlaCar, à l’occasion d’une levée de fonds de 101 millions d’euros qui associe des «investisseurs existants».
Ce rapprochement capitalistique permet à la SNCF de compter sur BlaBlaCar pour développer son futur Assistant Personnel de Mobilité qui sera déployé à partir du printemps 2019.
Découvrez les implications de la nouvelle alliance SNCF-BlaBlaCar sous le signe des nouvelles mobilités. Une consolidation à laquelle Guillaume Pépy, Président du directoire du groupe SNCF, a tenu à participer. L’équipe fondatrice de BlaBlaCar, notamment Nicolas Brusson (CEO de BlaBlaCar) et Frédéric Mazzella (président), se montre ravie de ce partenariat stratégique et inédit en France.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Olivier Brot, directeur commercial Europe du Sud et Benelux chez New Relic

New Relic, New déclic? Nouvelle plateforme, nouveaux tarifs. Et alors?

Le SaaS initialement sur l’APM est devenu une plateforme d’observabilité globale du SI jusqu’à l’expérience utilisateur, avec IA intégrée.