lundi , 20 septembre 2021

Emmanuel Meriot, Darktrace : «Grâce à ses algorithmes aguerris, Darktrace évite que les ransomwares ne se répandent.»

Entrée en bourse en avril, Darktrace est aujourd’hui valorisée plus de 4 milliards de dollars. Entretien avec Emmanuel Meriot, son directeur pour l’Europe du Sud.
Emmanuel Meriot, directeur Europe du Sud chez Darktrace
Emmanuel Meriot, directeur Europe du Sud chez Darktrace

Le mariage de l’intelligence artificielle, du machine learning et des technologies réseau au sein d’une solution de sécurité quasiment autonome pour protéger les systèmes d’information… Des arguments qui ont de quoi séduire le marché informatique. C’est d’ailleurs ce que nous signalions dans Place de l’IT en septembre 2018, avec le portrait de la pépite déjà très prometteuse Darktrace.
D‘ailleurs, deux semaines plus tard, cette spécialiste de la sécurité intégrant l’intelligence artificielle levait 50 millions de dollars supplémentaires auprès des fonds d’investissement Vitruvian Partners, Kohlberg Kravis Roberts (KKR), Hoxton Ventures et TenEleven Ventures. Un tour de table qui portait le total de son financement à 230 millions de dollars et sa valorisation à 1,65 milliard de dollars.
Fin avril 2021, Darktrace entrait à la bourse de bourse de Londres (DARK.L au London Stock Exchange) en levant plus de 165 millions de livres sterling pour une valorisation à plus de 2,4 milliards de dollars (contre 2,2 espérés par la société)! Aujourd’hui, sa valorisation dépasse les 4 milliards de dollars.
En trois ans, la société a évolué, ainsi que son positionnement et ses parts de marché. Elle emploie aujourd’hui plus de 1500 salariés (contre 700 en 2018) répartis dans 30 pays, est présente dans plus de 100 pays et compte plus de 5000 clients.
Afin de faire le point sur les technologies Darktrace et sur l’évolution de la perception des cyber-menaces, Place de l’IT a rencontré Emmanuel Meriot, directeur Europe du Sud chez Darktrace. Il avait lancé le bureau français il y a plus de 7 ans, alors qu’il était le quinzième employé de la société – au poste de directeur général pour la France.
L’article illustré revient sur les technologies de l’éditeur, son positionnement et son activité en France. Sans oublier le tableau à jour qui récapitule les principaux faits et chiffres de l’entreprise.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Guillaume Despagne et Marc Norlain, cofondateurs et co-CEO d’AriadNext

FIC 2021 – AriadNext s’est forgé une identité de leader sur l’identité numérique

La pépite française, experte de l’identité numérique, vient de fusionner avec l’allemand IDNow. Retour sur son histoire avec Marc Norlain, cofondateur et co-CEO.