dimanche , 13 juin 2021

Atlassian: des outils métiers pour échanger en bonne intelligence avec l’IT.

Emblème du DevOps, l’Australien Atlassian lance une application pour non-informaticiens et une intégration évoluée. Retour sur une histoire riche… et payante.
les cofondateurs d'Atlassian: Scott Farquhar et Mike Cannon-Brookes
les cofondateurs d’Atlassian: Scott Farquhar et Mike Cannon-Brookes

Aujourd’hui valorisée plus de 50 milliards de dollars, Atlassian, société australienne étendard mondial du développement agile et du DevOps, a parcouru un chemin incroyable depuis sa création en 2002 par deux étudiants de Sydney. Un joli pied de nez aux commentaires désobligeants du New York Times qui qualifiait la startup d’“éditeur de logiciel très ennuyeux” (“very boring software company”, ou quand les pseudo-intellos parlent des informaticiens…).
Comme l’a déjà souligné Place de l’IT (à propos de ServiceNow, par exemple) les métiers se sont rapidement approprié les capacités d’automatisation des tâches (workflow) simples à utiliser et solution de type ITSM pour créer des applications simples et efficaces. Pour répondre à cette tendance constatée auprès de ses clients, Atlassian annonce Jira Work Management spécialement conçu pour les métiers et proposant quelques modèles personnalisables.
Autre préoccupation majeure, cette fois côté informaticiens, les chaînes de développement (Agile ou DevOps) recourant souvent à des solutions diverses et variées, limitant les possibilités de collaboration. D’où le lancement de la plateforme Open DevOps, permettant d’intégrer simplement des solutions tierces accessibles directement depuis les produits Jira, et reposant sur l’architecture de l’éditeur pour assurer la cohérence de l’ensemble.
L’article retrace l’historique et les principales étapes d’Atlassian, et revient sur le détail de ces annonces, illustrations à l’appui. Un tableau récapitule les principaux faits et chiffres de l’entreprise.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Gabriel Ferreira, directeur technique chez Pure Storage France

Pure Storage: Et si le stockage persistant des containers devenait un stockage comme les autres?

Pure Storage enrichit son stockage pour containers Portworx et propose une gestion unifiée. Entretien avec Gabriel Ferreira, son directeur technique pour la France.