samedi , 17 avril 2021
Home / News IT / SumUp: les financiers passent à la caisse pour 1,17 milliard d’euros.

SumUp: les financiers passent à la caisse pour 1,17 milliard d’euros.

Focus sur l'ascension de la licorne SumUp, spécialiste européen du terminal de paiement connecté qui vient de lever 750 millions d'euros.
Daniel Klein, cofondateur et CEO chez SumUp
Daniel Klein, cofondateur et CEO chez SumUp

Alors que le spécialiste du paiement en ligne Stripe (startup américaine d’origine irlandaise) vient de lever 600 millions d’euros, la pépite britannique (d’origine allemande) SumUp annonce avoir levé 750 millions d’euros sous forme d’emprunts. La conjoncture rend les conditions d’emprunt plus intéressantes que l’apport d’investisseurs au capital, et surtout moins contraignantes. Ce qui explique ce choix par ses dirigeants.
SumUp est l’un des leaders mondiaux du mPos (mobile Point of sale ou point de vente mobile) avec ses solutions permettant à un commerçant d’encaisser simplement le paiement de ses clients. Elle propose des terminaux de paiement connectés à une tablette ou un téléphone (ou directement à un réseau 3G, et plus récemment du paiement uniquement en ligne via un lien), via une application qui fait office de caisse enregistreuse. Comme nous le verrons, elle va aujourd’hui bien au-delà du seul moyen de paiement avec une panoplie de services qu’elle complète suite à de multiples acquisitions depuis plusieurs mois. L’article fait donc un point sur tous ces rachats.
Sur ce segment des petites entreprises (commerçants, artisans, TPE, indépendant…), plusieurs concurrents coexistent comme iZettle (startup suédoise rachetée par Paypal pour 2,2 milliards de dollars en mai 2018) ou Square (créée par Jack Dorsey -CEO de Twitter- et Jim McKelvey, et cotée en Bourse depuis 2015).
Un créneau qui semble porter ses fruits, puisque SumUp annonce aujourd’hui employer 2500 collaborateurs au service de 3 millions de clients.
L’article raconte les étapes franchies par la pépite depuis sa création et récapitule les principaux faits et chiffres dans un tableau.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Stéphane Arcis (CEO), Alexandre Pachulski (CPO) et Joël Bentolila (CTO), les cofondateurs de Talentsoft et Pascal Houillon, directeur général de Cegid (depuis mars 2017)

Cegid veut passer sa gestion des RH en 3D avec le rachat de Talentsoft

Après la gestion administrative et la paie (Meta4), Cegid se veut se payer la gestion des talents de Talentsoft. Rencontre avec André Brunetière, directeur R&D chez Cegid.