mercredi , 10 août 2022

Scission d’Orange: l’AOTA est tenace au nom de la fibre

Volet 1 d’une série d'articles AOTA: le club des opérateurs alternatifs prône «la séparation des branches de détail et d’infrastructure d’Orange». La procédure bloque en France, l'Europe sera-t-elle plus à l'écoute?
David Marciano, président de l’AOTA
David Marciano, président de l’AOTA

Dans le courant de l’automne 2018, l’Association des Opérateurs Télécoms Alternatifs (AOTA), qui regroupe 48 sociétés membres, appelait officiellement à la «séparation fonctionnelle et structurelle des branches de détail et d’infrastructure d’Orange». Une demande dans ce sens avait été déposée auprès de l’Autorité de la Concurrence.
Dans un focus technique exclusif établi pour Place de l’IT, , aborde des arguments qui expliquent cette prise de position forte en faveur d’une scission des activités d’Orange. Ils sont tournés vers l’exploitation du génie civil et les présumées mauvaises pratiques commerciales d’Orange Wholesale France sur la fibre. Les régulateurs français ont botté en touche mais il reste la piste européenne…
Un mini-glossaire sur le déploiement de la fibre est proposé pour faciliter la compréhension des enjeux de cette question structurelle portant sur la configuration du groupe Orange.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Malo Jennequin, directeur avant-vente et Solutions chez M-Files

Malo Jennequin, M-Files: «M-Files veut devenir l’un des 3 outils utilisés au quotidien par les “knowledge workers”.»

Porte-drapeau de l’Intelligent Information Management, le finlandais M-Files accélère sur l’IA et la simplicité, selon Malo Jennequin, son directeur avant-vente et Solutions.