samedi , 17 avril 2021
Home / News IT / Ringover: Pourquoi la petite scale-up télécom a-t-elle décroché 10 millions d’euros?

Ringover: Pourquoi la petite scale-up télécom a-t-elle décroché 10 millions d’euros?

Spécialiste des communications unifiées sans compétences IT, Ringover compte 10 000 clients sur sa plateforme. De quoi séduire des investisseurs.
Jean-Samuel Najnudel et Renaud Charvet, cofondateurs de Ringover.
Jean-Samuel Najnudel et Renaud Charvet, cofondateurs de Ringover.

Fin janvier, Ringover Group (appelé BJT Partners jusqu’en 2017) a levé 10 millions d’euros auprès du fonds d’investissement britannique Expedition Growth Capital. A cette occasion, Oliver Thomas, fondateur et associé du fonds, a rejoint le conseil d’administration de l’entreprise.
Opérateur de téléphonie et éditeur de la solution éponyme, Ringover propose une solution de téléphonie et de collaboration en ligne, à destination des entrepreneurs et des PME/PMI, avec une interface web pour gérer ses communications sans compétences informatiques.
L’offre combine les appels illimités vers 110 pays et des outils plus évolués pour la téléphonie, l’audioconférence, la visioconférence, la messagerie partagée, le partage d’écran, les centres d’appels, etc.
L’offre en ligne, lancée en 2017, a connu un succès fulgurant puisqu’elle compte aujourd’hui plus de 10 000 entreprises clientes.
Le confinement a plutôt été bénéfique aux affaires de la société qui a fortement recruté en 2020, en passant de 40 employés début 2020 à 125 collaborateurs en janvier 2021.
Autofinancée depuis sa création, la société a cédé aux sirènes des investisseurs en choisissant Expedition Growth Capital, afin d’accélérer son expansion en Espagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Pour commencer.
Place de l’IT a rencontré Renaud Charvet, cofondateur et directeur général de Ringover, pour revenir sur les étapes historiques de l’entreprise et sur les évolutions à venir.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Stéphane Arcis (CEO), Alexandre Pachulski (CPO) et Joël Bentolila (CTO), les cofondateurs de Talentsoft et Pascal Houillon, directeur général de Cegid (depuis mars 2017)

Cegid veut passer sa gestion des RH en 3D avec le rachat de Talentsoft

Après la gestion administrative et la paie (Meta4), Cegid se veut se payer la gestion des talents de Talentsoft. Rencontre avec André Brunetière, directeur R&D chez Cegid.