mercredi , 4 août 2021

Renaud Bidou, Trend Micro: «De la prise de conscience au besoin: la sécurité fait désormais partie de la stratégie des entreprises.»

APT, malwares, ransomwares… Renaud Bidou, directeur technique chez Trend Micro, explique l’évolution des attaques, les outils des hackers et les moyens pour tenter d’y remédier.
Renaud Bidou, directeur technique Europe du Sud chez Trend Micro
Renaud Bidou, directeur technique Europe du Sud chez Trend Micro

Dans un contexte de pandémie mondiale, de confinement et de télétravail, le rapport annuel 2020 de l’éditeur Trend Micro sur la sécurité (publié en février 2020) a recensé 2,9 milliards de cyber-attaques contre les réseaux domestiques , soit une hausse annuelle de +209%. Les hackers cherchant évidemment à pénétrer les réseaux d’entreprise. La majorité (74%) a consisté à des attaques par force brute contre les routeurs/boxes Internet ou appareils connectés afin d’en prendre le contrôle.
Avec plus de 24,6 millions de malwares détectés, la France a été le pays européen le plus touché par ces codes malicieux. Et elle occupe le troisième rang des victimes des ransomwares (10%) derrière l’Allemagne (26%) et l’Italie (12%).
Le rapport a enregistré une hausse de +34% des nouvelles familles de ransomwares détectées sur l’année passée, avec l’apparition de menaces plus ciblées et d’attaques par “double extorsion” (déchiffrement et menace de rendre les données publiques).
Le cru 2020 aura donc été une année de référence pour les ransomwares.
Afin de mieux appréhender ces phénomènes, leurs évolutions et l’efficacité des moyens mis en œuvre pour prévenir ou éradiquer les attaques, Place de l’IT a rencontré Renaud Bidou, directeur technique Europe du Sud chez Trend Micro.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Les cofondateurs de Celonis : Bastian Nominacher (co-CEO), Martin Klenk (CTO) et Alexander Rinke (co-CEO)

Révolution: La décacorne Celonis risque fort de décoiffer l’informatique d’entreprise

Comment cet éditeur allemand a-t-il déjà levé près de 1,4 milliard de dollars? Rencontre avec Fadi Naffah, directeur général France, Moyen-Orient et Afrique chez Celonis.