mardi , 21 septembre 2021

Plus que jamais sur l’analytique et l’IA, SAS joue l’ouverture.

IA, cloud, containers… avec Viya, SAS se positionne sur tous les fronts. Entretien avec Jean-François Sebastian, directeur général chez SAS France.
Jean-François Sebastian, directeur général chez SaS France.
Jean-François Sebastian, directeur général chez SAS France.

Avec la multiplication des acteurs cloud et des startups dans l’informatique analytique et l’intelligence artificielle, on en oublierait presque les éditeurs traditionnels, pourtant très présents et dynamiques sur le terrain. Comment ceux-ci se positionnent-ils sur le cloud? Comment ont-ils intégré l’intelligence artificielle? Quelle est leur perception de cette concurrence multiple et diffuse? Quel est leur constat sur le terrain auprès des entreprises qu’ils accompagnent depuis plusieurs décades?
Place de l’IT a rencontré Jean-François Sebastian, le nouveau directeur général France de SAS pour faire le point sur toutes ces questions, évoquer les derniers partenariats et sa perception sur le terrain de ces évolutions: Big Data/Hadoop, intelligence artificielle, cloud, datascientists, algorithmes/modélisation…
Après plusieurs années chez GFI, HPE puis McAfee, Jean-François Sebastian est entré chez SAS en octobre 2015 comme responsable commercial, et passé directeur commercial en janvier 2019. Depuis septembre 2020, il est directeur général de SAS France. Désormais aux manettes pour déployer la stratégie, il dispose aussi d’une grande expérience du terrain.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Emmanuel Meriot, directeur Europe du Sud chez Darktrace

Emmanuel Meriot, Darktrace : «Grâce à ses algorithmes aguerris, Darktrace évite que les ransomwares ne se répandent.»

Entrée en bourse en avril, Darktrace est aujourd’hui valorisée plus de 4 milliards de dollars. Entretien avec Emmanuel Meriot, son directeur pour l’Europe du Sud.