mardi , 9 août 2022

Pindrop: reconnaître la voix de ses clients ou des fraudeurs en centre d’appels

Fournisseur de solutions de détection de fraudes par téléphone et d'authentification vocale, Pindrop préconise un enrôlement passif du client qui joint un centre d'appels.
PinDrop (CEO et President)
Pindrop (CEO et President)

Créée en 2011 par Vijay Balasubramaniyan, alors étudiant au Georgia Institute of Technology à Atlanta avec l’un de ses professeur et un business angel, Pindrop propose de solutions pour détecter les fraudes utilisant la voix ou améliorer l’expérience client, en combinant analyse évoluée du terminal, biométrie vocale et analyse comportementale.
Ses technologies ont rapidement séduit des établissements bancaires et des assureurs, et attiré des investisseurs de renom comme Google Ventures (GV) et Google Capital, Andreessen Horowitz ou encore John Chambers (à titre personnel).
En six ans, la start-up a levé près de 123 millions de dollars, et emloie aujourd’hui plus de 300 personnes.
Dans cet article synthétique, Place de l’IT relate le chemin parcouru par Pindrop et détaille les technologies mises en place (schéma à l’appui).

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Patrick Ragaru, cofondateur et président d'Hackuity

Patrick Ragaru, Hackuity: “Gestion des vulnérabilités: vers un référentiel homogène et centralisé”

Après une levée de fonds de 12 millions d’euros, Hackuity affine son automatisation de gestion des vulnérabilités. Son président, Patrick Ragaru, déroule la feuille de route.