samedi , 27 novembre 2021

Paul Devlin, DG EMEA SAP Ariba : «Nous avons progressé de +36% en Europe en 2016!»

Interview du dirigeant de la zone EMEA chez SAP Ariba à propos de sa vision de l’adoption de solutions cloud et de gestion des achats/fournisseurs. Sévère avec la France, il mise pourtant sur son potentiel de croissance.
Paul Devlin, directeur général EMEA chez SAP Abriba
Paul Devlin, directeur général EMEA chez SAP Ariba

Place de l’IT a interviewé Paul Devlin, directeur général EMEA chez SAP Ariba, qui expose sa vision de l’adoption de solutions cloud et de gestion des achats/fournisseurs en particulier. Il aborde sur l’accord avec IBM et Watson alors que SAP a lancé la plateforme Leonardo. « Outre ses capacités en intelligence artificielle, Watson offre une intégration souple à tout ce qu’IBM peut proposer, et avec les solutions SAP Ariba », évoque Paul Devlin. Il aborde également l’essor des solutions d’e-procurement disponibles dans le Cloud en faisant un tour de l’Europe et les bonnes pratiques en la matière. Le directeur général EMEA chez SAP Ariba évoque ensuite le cas de la France, « qui se positionne encore en fin de peloton ». Néanmoins, il considère que « la France a culturellement évolué dans le sens de la transformation digitale, et devient un pays en croissance pour SAP Ariba ». Le manager évoque aussi l’alliance entre le cloud et la blockchain. « Ils seront bientôt très liés. Or, cette évolution est primordiale, car elle apporte des solutions d’identification renforçant la confiance, indispensable à nos métiers. »

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Stephane Huet, directeur général France chez Dell Technologies

Stéphane Huet, Dell: «Dell détient 40 % du marché de l’hyper-convergence, très loin devant HPE et Nutanix.»

L'excellent 3eme trimestre de Dell Technologies renforce l’optimisme de Stéphane Huet, DG France, qui confirme le renforcement des relations avec VMWare, après séparation.