mercredi , 17 août 2022

OUI.sncf sur les rails du commerce conservationnel

OUI.sncf se mue en assistant personnel de mobilité et l’application SNCF devient proactive. Le tout est supervisé par "l’usine digitale" e-voyageurs Technologie.
Alexandre Viros, DG de OUI.sncf
Alexandre Viros, DG de OUI.sncf

La plateforme de distribution de billets de trains OUI.sncf, qui a succédé en fin d’année dernière à Voyages-SNCF.com, a vocation à se transformer progressivement en véritable assistant personnel de mobilité. Le projet a été présenté ce matin par le directeur général Alexandre Viros.
Le futur Assistant Personnel de Mobilité intègrera plusieurs fonctions comme la notification en temps réel, la proposition de la meilleure combinaison d’itinéraires, l’accès multi-modal (VTC, vélo, bus, parking et taxis) avec une série de partenaires et un système de paiement unique lié à un compte personnel et des fonctions NFC favorisant l’usage du smartphone comme titre de transport. Parallèlement, l’application SNCF présenté comme «un compagnon mobile des voyageurs du quotidien» disposera d’une nouvelle version prochainement. Dans les coulisses technologiques, l’ex-Voyages-SNCF Technologies (VSCT), qu’Alexandre Viros considère comme «la plus grande usine digitale de France», se transforme en e-voyageurs Technologie pour répondre aux besoins du groupe mais aussi aux opérateurs tiers de transports, quitte à fournir des briques en marque blanche.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Malo Jennequin, directeur avant-vente et Solutions chez M-Files

Malo Jennequin, M-Files: «M-Files veut devenir l’un des 3 outils utilisés au quotidien par les “knowledge workers”.»

Porte-drapeau de l’Intelligent Information Management, le finlandais M-Files accélère sur l’IA et la simplicité, selon Malo Jennequin, son directeur avant-vente et Solutions.