lundi , 24 janvier 2022

Octime: l’éditeur français a su gérer le temps et l’accès au marché pour devenir un Groupe mondial.

Née sur la gestion des temps et des accès et la planification, Octime a enrichi son offre jusqu’au SIRH. Focus sur cette belle aventure avec Nicolas Michel-Vernet, directeur général du Groupe Octime.
Nicolas Michel-Vernet, directeur général Groupe Octime
Nicolas Michel-Vernet, directeur général Groupe Octime

En 1998, la société de services (SSII) Start Informatique située à Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques, 64) se scinde en deux entités, donnant naissance à Octea. La nouvelle entité lance alors le progiciel de gestion des temps et de planification Octime, qui deviendra aussi le nom de la société en 2003 avec son siège à Biron (près d’Orthez, 64).
Puis la solution s’enrichit progressivement: systèmes de gestion des badges par pointeuses, téléphone et internet en 2000; module Octime Medica gérant le temps de travail des médecins au sein des établissements hospitaliers en 2009; version SaaS hébergée d’Octime en 2009; ou encore Octime Expresso pour les PME/PMI en 2012.
En 2015, Octime amorce une politique de croissance externe volontariste qui lui confère en moins de 3 ans une dimension internationale sur le marché SIRH (Système d’Information des Ressources Humaines), bien au-delà de la GTA (gestion des temps et des accès). Depuis 2009, l’éditeur met en avant sa solution SaaS comme mode de vente et de déploiement privilégié, avec succès.
Aujourd’hui, les solutions du Groupe Octime équipent plus de 24 200 sites pour plus de 5 millions d’utilisateurs dans 46 pays.
Les 220 collaborateurs du Groupe Octime ont généré un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2020 auprès de 4161 clients.
Pour en savoir plus sur cette société très active et discrète, Place de l’IT a rencontré Nicolas Michel-Vernet, directeur général Groupe Octime (incluant Grupo Spec, Staffelio et HRMaps).

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Automatiser et maîtriser le réseau bien au-delà du datacenter traditionnel

Huawei ADN 3.5: le NaaS, un pas de plus vers le réseau autonome.

Objectif NaaS: en intégrant ses technologies ADN 3.5 à CloudFabric 3.0, Huawei étend le réseau convergé autonome bien au-delà du datacenter.