lundi , 25 mai 2020
Home / Interviews IT / Nicolas Arpagian, Orange Cyberdefense: «Notre gestion des RH: un atout pour attirer et fidéliser les talents cyber.»

Nicolas Arpagian, Orange Cyberdefense: «Notre gestion des RH: un atout pour attirer et fidéliser les talents cyber.»

Orange Cyberdefense est devenu un leader européen de la cybersécurité. Nicolas Arpagian, son directeur de la stratégie et des affaires publiques, revient sur le parcours et les ambitions de la société, et sur le Campus Cyber d’Île-de-France.

Lors du fic à Lille la semaine dernière, Place de l’IT a rencontré Nicolas Arpagian, directeur de la stratégie et des affaires publiques chez Orange Cyberdefense. L’occasion de faire le point sur les ambitions de cette société devenue numéro un Français et l’un des leaders  européens de la cybersécurité.
L’opportnité également de connaître l’implication de l’entreprise dans les initiatives françaises de Campus Cyber, après que le Premier ministre, Edouard Philippe, a confié le projet de Campus Cyber d’Ile-de-France à Michel Van Der Berghe à titre personnel, mais qui est malgré tout dirigeant d’Orange Cyberdefense.
Orange Cyberdefense semble désormais occuper une place majeure dans le Groupe Orange… Comment comptez-vous poursuivre votre croissance ambitieuse, recruter et conserver les talents nécessaires? Quelle sera ma portée du nouveau Campus Cyber, mission proposée à Michel Van Den Berghe? Avec quelle implication pour Orange?
Chiffres et faits à l’appui, cette interview explqiue sles défis  défis que doit relever Orange CyberDefense et souligne l’implication de l’entreprise pour faire de la France un champion de la cybersécurité.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Fabrice Coquio, président d’Interxion France

Fabrice Coquio : «Nous entrons en phase 2 de déploiement des plates-formes des web-scalers»

Juste après sa fusion avec Digital Realty, Interxion annonce un datacenter surpuissant à 3 km de Paris. Pour répondre à quelles attentes et avec quels enjeux?