mercredi , 18 septembre 2019
Home / Reportages / La Mutuelle Générale creuse son datalake sur AWS

La Mutuelle Générale creuse son datalake sur AWS

Un datalake peut parfois remplacer avantageusement un datawarehouse: plus simple et bien moins onéreux. Exemple avec le projet de la Mutuelle Générale.
Yan Truong, responsable BI/Big Data à la Mutuelle Générale
Yan Truong, responsable BI/Big Data à la Mutuelle Générale

Afin de simplifier le travail de ses data-analystes, d’alléger sa charge d’administration des équipements et des ressources informatiques, et d’accélérer la mise en production, la Mutuelle Générale a choisi le cloud.
Après avoir testé diverses configurations sur site et sur AWS, la Mutuelle Générale a décidé de migrer son datawarehouse sur la plateforme AWS. Outre le bénéfice économique, l’élasticité des ressources et l’automatisation, l’entreprise apprécie la rapidité du déploiement et sa nouvelle organisation DevOps favorisant la  proximité des cas d’usage dès l’origine des projets.
Pour Yan  Truong, responsable BI/Big Data, «Pas besoin d’être une entreprise du CAC 40 ou une start-up pour monter son datalake en quelques mois. En quelques semaines, nous disposions déjà de cas d’utilisation en production. Et cela nous permet de nous concentrer sur notre métier: le data engineering, qui consiste à identifier les sources et les corréler pour apporter un maximum de valeur ajoutée.»
Un exemple de migration vers le datalake avec un objectif “zéro administration” séduisant, où la transformation des habitudes de travail semble être largement compensée par les bénéfices ressentis de la part des utilisateurs.

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Les cofondateurs d’Alation: Venky Ganti, Feng Niu, Satyen Sangani et Aaron Kalb.

Alation: le patrimoine complet de données enfin simplement accessible à tous?

En pariant sur la simplicité et la pertinence de l’analyse des données grâce à l’automatisation et au machine learning, Alation a levé 82 millions de dollars.