samedi , 28 mai 2022

Manomano: les dessous cloud d’une migration cloud de la startup devenue licorne.

Stéphane Priolet, CTO de Manomano, raconte la mutation vers le cloud de la plateforme de bricolage à 2,6 milliards de dollars. Aventure humaine en mode scale-up.
Stéphane Priolet, CTO et CPO chez Manomano
Stéphane Priolet, CTO et CPO chez Manomano

Incroyable explosion de Manomano depuis notre dernier article en avril 2019, suite à une belle levée de fonds de 110 millions d’euros. Fin 2019, Manomano À affichait un chiffre d’affaires de 620 millions pour 420+ salariés et 4 millions de références produits.
Début 2020, la startup lève 125 millions d’euros supplémentaires auprès d’investisseurs historiques (General Atlantic, Eurazeo, Piton Capital, Bpifrance et Kismet Holdings) et du fonds singapourien Temasek.
En juillet 2021, la scale-up boucle un tour de table de 355 millions de dollars auprès de Dragooner, Temasek, General Atlantic, Eurazeo, Bpifrance Large Venture, Aglaé Ventures, Kismet Holdings et Armat Group. Ce qui porte sa valorisation à 2,6 milliards de dollars! En huit ans, la place de marché européenne du bricolage a levé 725 millions de dollars.
Avec plus de 4000 partenaires marchands et 16 millions de références en ligne, Manomano est le leader européen du bricolage, de la maison et du jardin en ligne. La société emploie aujourd’hui plus de 1000 collaborateurs répartis dans les bureaux français de Paris et Bordeaux et le bureau espagnol à Barcelone. L’entreprise est présente en France, en Belgique, en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni.
Lorsqu’il a intégré l’entreprise en 2018, Stéphane Priolet (Privalia/Veepee -ex ventes-privees, cdiscount, Eurosport…) s’est vu confier une mission claire: accompagner la croissance de l’entreprise grâce à une plateforme proposant une architecture flexible et évolutive avec une équipe et une organisation adéquate.
Place de l’IT a rencontré Stéphane Priolet, CTO et CPO chez Manomano, pour découvrir pourquoi et comment cette place de marché européenne du bricolage est passée sur le cloud, gère son hypercroissance et prend garde à la sécurité.
L’article, illustré -y compris pour la plateforme, récapitule les principaux faits et chiffres de l’entreprise dans un  tableau.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Thierry Lottin, directeur général pour la France et l’Afrique du Nord et de l’Ouest chez Veeam

+85% de budget Protection des données pour les entreprises françaises. Cela suffira-t-il?

Cyberattaques, ransomwares… Une étude Vason Bourne/Veeam peint le tableau noir de la protection des données, comme nous le Veeam avec Thierry Lottin, son DG.