lundi , 8 mars 2021
Home / Interviews IT / Lenovo investit sur l’Intelligence artificielle du datacenter jusqu’à l’Edge, et au-delà

Lenovo investit sur l’Intelligence artificielle du datacenter jusqu’à l’Edge, et au-delà

Avec le cloud, déployer des serveurs pour l’IA a-t-il du sens? Réponses avec Nicolas Mahé et Cyril Fakiri, spécialistes chez Lenovo DataCenter Group.
Cyril Fakiri et Nicolas Mahé, CTO et expert Solutions chez Lenovo DataCenter Group France
Cyril Fakiri et Nicolas Mahé, CTO et expert Solutions chez Lenovo DataCenter Group France

Depuis le rachat de la division PC d’IBM en 2005 pour 1,25 milliard de dollars, Lenovo a conforté la place de vendeur numéro un pour cette activité.
En 2014, le fabricant a également repris l’activité serveur x86 Intel d’IBM, pour 2,3 milliards de dollars. Là encore, non seulement le fabricant chinois grignote continuellement des parts de marché, mais il noue en plus de nombreux partenariats avec divers écosystèmes applicatifs.
L’explosion de l’intelligence artificielle devrait amplifier la demande en infrastructure, et ce mouvement a déjà commencé. Toutefois, tous les grands acteurs du cloud veillent au grain, et mettent en avant leurs infrastructures et leurs services d’intelligence artificielle de machine Learning, promettant une mise en service rapide qu’ils qualifient de “maîtrisée”.
On peut alors légitimement se demander si les constructeurs vont bientôt devoir se contenter de vendre leurs équipements aux hyperscalers, ou si les entreprises sont encore disposées à en équiper leurs datacenters.
Par ailleurs, Lenovo met fortement en avant les technologies d’intelligence artificielle. C’est pourquoi Place de l’IT a interviewé deux spécialistes du fabricant pour répondre à ces questions: Nicolas Mahé, expert Solutions chez Lenovo DataCenter Group France et Cyril Fakiri, CTO chez Lenovo DCG Group France.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Jean-Samuel Najnudel et Renaud Charvet, cofondateurs de Ringover.

Ringover: Pourquoi la petite scale-up télécom a-t-elle décroché 10 millions d’euros?

Spécialiste des communications unifiées sans compétences IT, Ringover compte 10 000 clients sur sa plateforme. De quoi séduire des investisseurs.