lundi , 8 août 2022

L’électrocardiogramme de Withings fait des bonds avec 53 millions d’euros en plus au compteur

Les investisseurs répondent avec force à ceux qui s’interrogeraient encore sur l’avenir de la pépite française de la santé et du bien-être connectés.
Eric Carreel, cofondateur et dirigeant de Withings
Eric Carreel, cofondateur et dirigeant de Withings

La crise du Covid-19 et le confinement généralisé à travers le monde auront forcément amené les individus à s’intéresser de plus près au suivi régulier de leur état de santé: prise de température, fréquence cardiaque, etc. Et plus encore avec l’augmentation soudaine du nombre de sportifs “réguliers”, souvent quadragénaires ou quinquagénaires.
Pionnier des objets de santé et de bien être connectés, Withings bénéficie donc aussi de ce contexte pour boucler un tour de table de 53 millions d’euros. Un montant plutôt exceptionnel en France, y compris pour une start-up de l’Hexagone.
L’article revient sur l’historique (produits et financier) de l’entreprise (y compris le rachat loupé de Nokia, qui revendra finalement au cofondateur Eric Carreel) depuis sa création et jusqu’à cette levée de fonds du 28 juillet 2020. Il souligne également le repositionnement accentué sur le B2B, et les recrutements annoncés.
Un tableau  récapitule les principaux faits et chiffres de cette entreprise française toujours prometteuse.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Malo Jennequin, directeur avant-vente et Solutions chez M-Files

Malo Jennequin, M-Files: «M-Files veut devenir l’un des 3 outils utilisés au quotidien par les “knowledge workers”.»

Porte-drapeau de l’Intelligent Information Management, le finlandais M-Files accélère sur l’IA et la simplicité, selon Malo Jennequin, son directeur avant-vente et Solutions.