mardi , 28 mai 2024

Le MDR fait sourire Sophos qui assure sa position sur la Security as a Service

Forte croissance pour Sophos sur le MDR, et renforcement stratégique sur les services managés, entre autres. Explications avec Emmanuel Gosselin, son directeur des ventes en France.
Emmanuel Gosselin, directeur des ventes chez Sophos France.
Emmanuel Gosselin, directeur des ventes chez Sophos France.

Pour survivre sur le marché de la cybersécurité, il faut sans cesse s’adapter, revoir ses modèles et anticiper. Une attitude qui attire aussi les investisseurs.
En mars 2020, le fonds d’investissement Thoma Bravo (Chicago, Illinois) rachetait l’éditeur britannique spécialiste de la cybersécurité Sophos (logiciels et appliances). Un adieu à la bourse de Londres financé à hauteur de 3,9 milliards de dollars. L’éditeur a alors accéléré son plan stratégique de développement de services en ligne managés. Créé en 1985 par deux anciens d’Oxford, Sophos a su répondre aux attentes en évolution des entreprises et s’adapter, ou anticiper la demande. Exercice délicat avec un modèle de vente indirect.
Aujourd’hui, Sophos fait partie des leaders du marché du MDR (Managed Detection and Response, Services managés de détection et de réponse aux menaces) ou Security as a Service.
Un marché extrêmement dynamique et dopé par les prises de conscience suite aux nombreux incidents pendant et à la suite des confinements. Des préoccupations de plus en plus prioritaires à l’heure du cloud et du télétravail…
En mai dernier, l’éditeur annonçait avoir enregistré une croissance de 33 % du nombre de ses clients en six mois, favorisée également par sa «capacité à intégrer et à analyser les données télémétriques des solutions de fournisseurs tiers». Il comptait alors plus de 16 000 entreprises clientes dans le monde. Le MDR de Sophos «s’impose comme l’offre MDR la plus largement utilisée sur le marché».
Pour en savoir plus sur cette offre et cette dynamique explosive, Place de l’IT a rencontré Emmanuel Gosselin, directeur des ventes chez Sophos France.
Un long entretien illustré de schémas détaillant les technologies et les architectures mises en œuvre.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest chez Datacore

Laurent Ibars, Datacore: «Le tiering du stockage primaire en mode bloc vers du S3? Surtout des inconvénients!»

Ready For IT- Focus sur Datacore, pionnier du SDS, avec Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest, et sur Swarm Single Node mixant stockage objet et conteneurs.