mercredi , 19 juin 2024

L’application miio veut révolutionner la mobilité électrique en France

Avec son application mobile, la start-up portugaise miio, déjà leader dans son pays, simplifie la recharge des véhicules électriques et les paiements.

En s’installant sur le marché français, la start-up portugaise miio ambitionne de révolutionner la mobilité électrique. Pour cela, l’entreprise déjà leader au Portugal s’appuie sur une application mobile qui simule la durée et les coûts des sessions de recharge à l’avance, propose des paiements automatisés et la possibilité d’interagir avec une large communauté d’utilisateurs.

L’application miio propose la géolocalisation, et une information complète en temps réel sur plus de 55 000 bornes, dont les tarifs et les temps de recharge
L’application miio propose la géolocalisation, et une information complète en temps réel sur plus de 55 000 bornes, dont les tarifs et les temps de recharge

miio souhaite aussi séduire les entreprises françaises

Sur le marché français, miio offre déjà l’accès à une vaste partie du réseau national, soit plus de 55 000 bornes compatibles avec la recharge numérique d’un véhicule électrique via son application.
Première en France pour une application mobile: miio affiche le prix final de la recharge à l’avance. Ainsi, l’utilisateur bénéficie de la comparaison des prix des prises et connait le temps de recharge des bornes (estimé en fonction de leur type, du véhicule et du niveau de la batterie), ainsi que la disponibilité des prises. Elle recommande les points de recharge les plus adaptés aux besoins de chaque utilisateur et à son trajet afin qu’il puisse élaborer un itinéraire optimal. L’application miio propose également aux utilisateurs la possibilité de contrôler toutes leurs consommations, dépenses et sessions de recharge, à tout moment et de n’importe où.
miio compte également séduire le marché des entreprises avec une solution professionnelle qui assure un contrôle total et centralisé des activités de recharge. Ce service inclut une maîtrise de la consommation des collaborateurs et la possibilité de fixer un plafond de dépense, ainsi qu’un système de facturation simplifié avec accès aux statistiques de la flotte. Le tout est totalement intégré à l’application et à un tableau de bord dédié sur le site.
Actuellement, l’application miio revendique déjà une communauté de plus de 100 000 utilisateurs qui peuvent interagir et laisser leurs commentaires sur les bornes de recharge pour fournir des renseignements importants tels que d’éventuels pannes ou dysfonctionnements. Ce système de communauté attribue également des points aux participants qui pourront bientôt être convertis en réductions. Par ailleurs, les invitations envoyées par un utilisateur à d’autres personnes lui confèrent des bons en euros sur son compte.
Après l’Espagne, la France devient donc le second marché international pour miio qui, au cours des trois dernières années, a été pionnière sur le marché de la mobilité électrique au Portugal. Aujourd’hui, plus de 70 % des Portugais possédant un véhicule électrique utilisent ses services innovants.

Daniela Simões, présidente et cofondatrice de miio
Daniela Simões, présidente et cofondatrice de miio

Un challenge relevé avec panache

«Nous avons créé miio pour contribuer à un monde plus durable et supprimer un des obstacles à la transition énergétique. Notre volonté est de rendre la mobilité électrique tout aussi pratique, voire encore plus pratique que la mobilité traditionnelle,» déclare Daniela Simões, présidente et cofondatrice de miio. «Après avoir réussi ce challenge au Portugal, nous avons voulu que les Français et les Espagnols puissent bénéficier de la même expérience sur leur territoire. C’est un nouveau défi pour miio, et nous sommes certains de pouvoir fédérer des utilisateurs toujours plus nombreux à vouloir acquérir un véhicule électrique et bénéficier d’un service transparent et personnalisé.»
miio a récemment annoncé un partenariat avec Gireve (le Groupement pour l’Itinérance de la Recharge Électrique des Véhicules) qui lui ouvre l’accès à la première plateforme numérique B2B pour la mobilité électrique en France et en Europe. Ainsi, miio peut couvrir la majorité du réseau de recharge français, avec un accès fluide et direct à des opérateurs de bornes de recharge (CPO) tels que Shell, Total Energies, Ionity, Allego, Izivia, BUMP, Metropolis Grand Paris, etc.
Actuellement, l’application miio compte près de 19 000 emplacements en France avec plus de 55 000 bornes de recharge au total (plus de 81 000 prises) et 170 réseaux de CPO. À l’avenir, et à mesure que sa base de données d’utilisateurs se développe, la start-up prévoit d’étendre son réseau de recharge français par l’intermédiaire de connexions P2P et de partenariats à la fois B2B et B2C.

Des options de facturation pour une expérience fluide

miio propose des options de paiement simplifiées, avec soit une facturation automatisée tous les 50 € de consommation ou le 10 de chaque mois, soit un mode prépayé qui permet de créditer le compte avant de recharger le véhicule, à hauteur de 20 € minimum.
Ces deux types de paiement peuvent être effectués par le biais de cartes virtuelles, de cartes physiques, ou des deux. Les cartes physiques doivent être activées au préalable et peuvent être commandées via l’application miio.

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

Check Also

Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest chez Datacore

Laurent Ibars, Datacore: «Le tiering du stockage primaire en mode bloc vers du S3? Surtout des inconvénients!»

Ready For IT- Focus sur Datacore, pionnier du SDS, avec Laurent Ibars, directeur avant-vente Europe de l’ouest, et sur Swarm Single Node mixant stockage objet et conteneurs.