lundi , 18 janvier 2021
Home / Interviews IT / Jean Huy, Cegid: «A quoi bon porter un ERP dans le cloud pour en faire un usage identique?»

Jean Huy, Cegid: «A quoi bon porter un ERP dans le cloud pour en faire un usage identique?»

Cegid XRP Ultimate étend les possibilités de l’ERP pour grandes organisations et ETI, toujours pas en SaaS. Point sur les nouveautés avec Jean Huy, responsable produit marketing Cegid.
Jean Huy, responsable produit marketing chez Cegid.
Jean Huy, responsable produit marketing chez Cegid.

Comme nous l’avons déjà expliqué a réorganisé son offre pour adresser trois segments: les TPE et les bas du mid-market avec son SaaS XRP Sprint (ex YourCegid Y2), les PME et ETI avec son offre cloud XRP Flex (sur l’infrastructure cloud d’Acumatica), et les ETI/grandes entreprises ou organisations publiques avec son logiciel sur site XRP Ultimate (ex Qualiac). On peut également signaler Cegid “Gérer Ma Boite” à destination des entrepreneurs indépendants, artisans et commerçants.
Cegid est positionnée sur 5 marchés: les experts-comptables, la fiscalité, la paie et les ressources humaines, l’ERP et le retail (commerce de détail). Pour deux de ces marchés, il a également une activité internationale, aux États-Unis et au Canada pour les ressources humaines, et aux États-Unis pour le retail.
Selon Cegid, XRP Ultimate est très utilisé dans des secteurs comme les hôpitaux, les mutuelles, la santé, le secteur public, les coopératives agricoles ou encore la pharmacie.
Pour faire le point sur les nouveautés de XRP Ultilmate, Place de l’IT a interviewé Jean Huy, responsable produit marketing Cegid, installé à Orange près de Los Angeles (Californie).

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Clément Ravouna et Guillaume Pontallier: 2 cofondateurs de Tanker.

Tanker: “Confidentialité By Design” pour éviter les eaux troubles du chiffrement.

La startup française a changé son fusil d’épaule et propose aux développeurs la Rolls de la sécurisation de bout en bout (chiffrement/pseudonymisation) la plus simple possible à intégrer.