vendredi , 19 juillet 2019
Home / News IT / IoT et Edge Computing: comment étendre l’exploitation des données en périphérie?

IoT et Edge Computing: comment étendre l’exploitation des données en périphérie?

Petit déjeuner CPI-B2B spécial IoT: comment intégrer une dose de Edge Computing? Le point de vue de Dell-EMC, Oracle, AWS, Capgemini et Data4.
Edge, IoT et Cloud: quelles jonctions? Petit déjeuner dense avec AWS, Data4, Dell-EMC, Oracle etCapgemini
Edge, IoT et Cloud: quelles jonctions? Petit déjeuner dense avec AWS, Data4, Dell-EMC, Oracle etCapgemini

Petit déjeuner CPI-B2B spécial IoT (Club de la presse informatique B2B): comment intégrer une dose de Edge Computing? Le point de vue de
Dell-EMC, Oracle, AWS, Capgemini et Data4.
Comment aborder l’Edge Computing que nous pouvons considérer comme une extension de l’Internet des Objets (IoT) en entreprise.
Il va falloir s’entendre sur une définition du Edge Computing car personne n’a tout à fait la même. Néanmoins, quelques grandes caractéristiques semblent de dessiner pour cerner cette pratique visant à traiter les données à proximité à la périphérie d’un réseau.
Dans ce type de configuration, quelle est la place du Cloud ? Lors de ce récent petit déjeuner CPI-B2B, cinq représentants de sociétés technologiques étaient invitées à témoigner: Philippe Ravix (directeur R&D Innovation Engineering Services chez Capgemini), Eric Prevost (global head for emerging technologies Industry 4.0 chez Oracle),Jérôme Totel (vice-président Produits chez DATA4), Stephan Hadinger (directeur Technologie chez AWS) et Sébastien Vergé (directeur technique chez Dell EMC France).

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Christian Kleinerman, vice-président Produits chez Snowflake

No limit pour Snowflake qui accentue ses capacités de performance et sécurité

Devenue la coqueluche du marché informatique, Snowflake continue d’innover et d’améliorer sans cesse sa plateforme, encouragée par sa valorisation à plus de 4 milliards de dollars.