mercredi , 16 octobre 2019
Home / Interviews IT / Fabrice Marsella- Le Village by CA: «Nous sommes très sollicités sur l’intrapreneuriat»

Fabrice Marsella- Le Village by CA: «Nous sommes très sollicités sur l’intrapreneuriat»

Le Village by CA (pour Crédit Agricole), qui veut favoriser les collaborations entre start-up et grands groupes, a 5 ans. Bilan d’étape du réseau global avec le dirigeant de l’espace parisien.
Fabrice Marsella, Directeur du Village by CA Paris

Le Village by CA fête son cinquième anniversaire avec plus de 700 start-up accompagnées au compteur.
Mi-incubateur mi-accélérateur, le réseau “open innovation” du Groupe Crédit Agricole compte actuellement 30 entités éparpillées sur le territoire national et au-delà. Son objectif: favoriser les liens entre start-up et grands groupes pour les amener à collaborer.
Place de l’IT a rencontré Fabrice Marsella, Directeur du Village by CA Paris. Il s’agit du premier espace d’open innovation estampillé sous la houlette du Crédit Agricole.
Comment fonctionnent ces Villages? Comment s’élargit le réseau? Prenez-vous des parts du capital des start-up? Quel est le modèle économique du Village?
Quid de la contribution des corporate partners? Le Crédit Agricole a-t-il déjà racheté des start-up du Village? Le Village sert-il de canal de recrutement de compétences pour les besoins en propre du groupe Crédit Agricole?
Dans quelle mesure les relations entre start-up et groupes ont dépassé le stade du POC? Comment s’adapter à cette vague intrapreneuriale dans les grands groupes?
Un encadré permet de faire le point sur les meilleures coopérations entre start-up et grands groupes qui viennent d’être récompensées.

Acheter cet article au format pdf

10,00 HT

Ajouter au panier

Abonnement pour lire tous nos articles pendant un an

250,00 HT

voir les détails

Vous pouvez lire aussi

Guillaume Poupard, directeur de l’Anssi

Guillaume Poupard, Anssi: la sécurité des réseaux 5G est dans les tuyaux, mais quid des smart cities?

Le directeur de l’Anssi aborde le contrôle renforcé des équipements pour sécuriser les futurs réseaux 5G. Cependant, le segment smart city manque à l'appel.