vendredi , 14 mai 2021
Home / News IT / Gaia-X French Hub: première session réussie pour le Gaia-X France. Et après?

Gaia-X French Hub: première session réussie pour le Gaia-X France. Et après?

Cigref, Académie des Technologies, Systematic et DGE copilotent Gaia-X French Hub. L’enthousiasme et les comités suffiront-ils pour bâtir une Europe numérique qui pèse?
Gaia-X : Un écosystème de données reposant sur un écosystème d’infrastructure aux normes européennes.
Gaia-X : Un écosystème de données reposant sur un écosystème d’infrastructure aux normes européennes.

Hubert Tardieu, CEO par intérim de Gaia-X AISBL (Association internationale sans but lucratif), a inauguré la première session du French Gaia-X Hub en fin de semaine dernière. Beau succès avec plus de 1300 participants, et l’introduction de Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques.
Quatre organisations pilotent le French Gaia-X Hub: le Cigref , l’Académie des Technologies, le Pôle de Compétitivité Systematic Paris-Region et la Direction Générale des Entreprises ou DGE (ministère de l’Economie et des Finances). Avec l’association internationale Gaia-X, elles constituent l’ossature du comité de pilotage du French Gaia-X Hub.
Alors que les hyperscalers américains et chinois se développent de façon privée, avec l’agilité et la souplesse que cela apporte, peut-on considérer que Gaia-X incarne une réponse européenne à la suprématie des Américains et des Chinois dans le cloud?
L’occasion pour Place de l’IT de décrire les ambitions de Gaia-X (y compris vis à vis des sociétés américaines ou chinoises, acceptées comme membres du projet) et de comprendre le fonctionnement qui se met en place, avec de nombreux schémas à l’appui.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Les cofondateurs d’Happydemics: Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc

Happydemics fait entrer les études marketing dans l’ère digitale

En automatisant les études via les pubs des smartphones, Happydemics séduit clients et investisseurs. Entretien avec Tarek Ouagguini, son cofondateur et CEO.