lundi , 24 janvier 2022

Florent Embarek, BlackBerry: «Notre ADN Sécurité remonte à 30 ans, et déjà avec nos smartphones à clavier sécurisés.»

Désormais acteur de la cybersécurité B2B, BlackBerry peaufine son offre, comme l’explique Florent Embarek, son directeur commercial pour l’Europe du Sud et de l’Est.
Florent Embarek, directeur commercial pour l'Europe du Sud et de l’Est chez BlackBerry
Florent Embarek, directeur commercial pour l’Europe du Sud et de l’Est chez BlackBerry

En 35 ans, BlackBerry a fortement évolué. Réputée à son lancement pour ses smartphones à clavier dont les messages transitaient via des serveurs sécurisés, l’entreprise a disparu du marché des téléphones mobiles. En janvier 2016, son CEO John Chen avait même annoncé que la firme arrêtait la production de smartphones.
BlackBerry s’est depuis spécialisée dans la cybersécurité et la gestion des terminaux mobiles en construisant ou en renforçant son offre via de multiples rachats dont: Athoc (dispositifs de communication de crise) en avril 2015, Good Technologies (gestion et sécurisation des terminaux mobiles) pour 425 millions de dollars en aout 2015, le britannique Encription (consulting et services en cybersécurité) en février 2016 ou encore Cylance pour 1,4 milliard de dollars en novembre 2018 (voir notre article).
Pour en savoir plus sur l’offre et le positionnement de BlackBerry, Place de l’IT a rencontré Florent Embarek, directeur commercial pour l’Europe du Sud et de l’Est chez BlackBerry.

 

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Automatiser et maîtriser le réseau bien au-delà du datacenter traditionnel

Huawei ADN 3.5: le NaaS, un pas de plus vers le réseau autonome.

Objectif NaaS: en intégrant ses technologies ADN 3.5 à CloudFabric 3.0, Huawei étend le réseau convergé autonome bien au-delà du datacenter.