dimanche , 15 décembre 2019
Home / News IT / DataStax: les prédictions de Cassandra entendues à l’ère du Cloud

DataStax: les prédictions de Cassandra entendues à l’ère du Cloud

Comment percer en développant une offre sur la base de données open source NoSQL Cassandra? Place de l'IT revient sur la success story de DataStax qui a levé 190 millions de dollars.

Jonathan Ellis et Matt Pfeil, cofondateurs de DataStaxDans la mythologie grecque, Cassandre, fille du roi Priam (Troie) et d’Hécube, reçoit d’Apollon le don de prédire l’avenir. Se refusant à lui, il décide que ses prédictions ne seront jamais crues des humains. Et si les entreprises se mettaient à croire enfin à leurs données ?
S’appuyant sur le projet open source Cassandra, initié chez Facebook qui l’a rendu open source (Apache) en 2009,  Jonathan Ellis et Matt Pfeil ont développé une distribution Enterprise de la base de données NoSQL, optimisée, et fortement enrichie. Tout en continuant (avec leur équipes) à contribuer fortement au projet open source. Après avoir levée un total de 190 millions de dollars, on entend parler désormais d’une éventuelle entrée en bourse pour cette année…Pas mal pour un éditeur désormais valorisé à plus d’un milliard de dollars.
Cet article retrace la success story de Cassandra, et celle de DataStax, en précisant les investissements et les investisseurs impliqués. Avec, bien  entendu les aspects technologiques et les évolution des produits. Et, comme d’habitude, un tableau récapitulatif des principaux faits et chiffres de la société.

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

Vous pouvez lire aussi

80 points de présence dans 15 pays et des connexions tous azimuts

Pourquoi le français Intercloud parvient-il à lever 22 millions d’euros?

Spécialiste de la connectivité cloud, Intercloud a levé 39 millions depuis 2010. Et son portefeuille client semble suivre la même courbe… Explications.