dimanche , 19 mai 2024

Dastra, gardien de la conformité RGPD de vos données?

Le SaaS de gestion RGPD de la startup française décolle sur l’Hexagone, comme le confirme Paul-Emmanuel Bidault, cofondateur et directeur général chez Dastra.
Les cofondateurs de Dastra: Romain Bidault, Antoine Bidault, Paul-Emmanuel Bidault et Jérôme de Mercey
Les cofondateurs de Dastra: Romain Bidault, Antoine Bidault, Paul-Emmanuel Bidault et Jérôme de Mercey

Le 27 avril 2016, le Parlement européen publie le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Son application prend effet le 25 mai 2018 pour tous les états membres de l’Union européenne.
Face à ce grand bouleversement, la plupart des organisations françaises (et d’ailleurs) ne semblent pas vraiment se mettre en mouvement, malgré la menace de sanctions pécuniaires pouvant aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires. Lorsque les premières amendes tombent pour plusieurs centaines de milliers ou dizaines de millions d’euros, on assiste au “réveil brutal des consciences”.
Comment respecter ces réglementations sans gouvernance des données? Comment rester conforme sans assistance juridique spécialisée et continue? Comment un unique DPO peut-il à lui seul veiller au grain et réaliser les actions de suppression ou transfert des données disséminées?
Parmi les diverses entreprises ayant investi ce marché, la startup française Dastra semble tirer son épingle du jeu. Il est vrai qu’elle a été créée par des spécialistes de la donnée, dont un ancien de la Cnil (Commission nationale informatique & libertés). Pour en savoir plus sur cette pépite et sur son offre, Place de l’IT a rencontré Paul-Emmanuel Bidault, cofondateur et directeur général chez Dastra.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Check Also

Belkacem Moussouni, Head of Business Development Automation EMEA chez Red Hat

Automatisation- Belkacem Moussouni, Red Hat: «Ansible sera la prochaine activité à générer un milliard de dollars.»

Interview- Le spécialiste EMEA explique comment Ansible soutient l’automatisation, intègre l’IA, et accompagne l'évolution vers l’entreprise digitale.