lundi , 25 mai 2020
Home / News IT / Cybersécurité: FireEye cherche l’équilibre entre protection et investigation

Cybersécurité: FireEye cherche l’équilibre entre protection et investigation

Black Hat - Las Vegas: FireEye a dévoilé les activités obscures du groupe chinois APT41. La filiale française de l'éditeur se montre performante dans le Groupe.
FireEye : l’éditeur de cybersécurité qui cherche l’équilibre entre protection et investigation
Sandra Joyce, SVP of Global Threat Intelligence, FireEye

FireEye vient de dévoiler les détails du nouveau groupe de hackers APT41 d’origine chinoise. Les détails ont été fournis à l’occasion de la session Black Hat de Las Vegas. Place de l’IT propose des éléments contextuels pour cerner les activités de ce groupe de pirates qui sévit dans une quinzaine de pays, dont la France.
Au-delà des informations relatives aux traces d’APT41, un focus sur les activités de FireEye est proposé. Ce fournisseur américain de solutions de cybersécurité développe son offre depuis une quinzaine d’années, entre services de protection numérique des entreprises, investigations et cyberdéfense.
Place de l’IT complète le profil avec des éléments recueillis lors d’une convention FireEye organisée en juin dernier près de Paris et fournit des détails sur les groupes de pirates venus de Chine ou de Russie qui menacent la France par la voie du cyber.
Plusieurs interlocuteurs de FireEye prennent la parole dans ce focus: Sandra Joyce (SVP of Global Threat Intelligence), Jacqueline O’Leary (Principal Analyst), Fred Plan (Senior Threat Intelligence Analyst), Marco Riboli (Vice President Southern Europe) et David Grout (Chief Technology Officer pour la zone EMEA).
Un tableau synthétique regroupe les principaux indicateurs d’activité de FireEye, un des plus dynamiques acteurs de la cybersécurité en l’état actuel qui est coté sur le Nasdaq depuis 2013.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Fabrice Coquio, président d’Interxion France

Fabrice Coquio : «Nous entrons en phase 2 de déploiement des plates-formes des web-scalers»

Juste après sa fusion avec Digital Realty, Interxion annonce un datacenter surpuissant à 3 km de Paris. Pour répondre à quelles attentes et avec quels enjeux?