mercredi , 24 octobre 2018
Home / En Chiffres / Baromètre ICO: 16 opérations bouclées en France. Ne serait-ce que le début?

Baromètre ICO: 16 opérations bouclées en France. Ne serait-ce que le début?

Selon Avolta Partners, une quinzaine d’ICO ont permis à des start-up blockchain de lever des fonds en France. Le montant global encaissé dépasse la centaine de millions d’euros.
ICO : le premier baromètre en France
ICO : le premier baromètre en France

La banque d’affaires Avolta Partners a réalisé le premier Baromètre des ICO en France. Un outil de recensement des opérations de financement des start-up par tokens pour les start-up du numérique qui explore le monde des blockchains.
Au total (à fin mai 2018), le montant levé s’élève à plus de 100 millions de dollars à travers 16 ICO. Et cela ne représente qu’une amorce, car le marché au niveau mondial pour ce type d’opérations visant à lever des fonds en émettant divers types de tokens ne fait que démarrer.
En France, il faut encore se montrer pédagogue vis-à-vis des acteurs du financement de l’écosystème numérique et de l’économie des secteurs classique de l’industrie pour démontrer le potentiel d’exploitation de la blockchain. En outre, les régulations relatives aux ICO et aux blockchains se mettent progressivement en place.
Quelles sont les premières start-up françaises à s’être impliquées dans les ICO (avec une réussite plus ou moins accentuée) ?
Dans cette note de synthèse, Place de l’IT retrace les principaux enseignements de la première édition de ce Baromètre des ICO et dresse la liste de la première vague des jeunes pousses qui montent dans la blockchain avec leur positionnement.
Ce premier recensement des start-up pionnières en France a été réalisé par Avolta Partners, avec la collaboration de deux autres organisations professionnelles: France Digitale et Crypto Asset France.

Vous pouvez lire aussi

Orion et David Hindawi: les créateurs de Tanium affinent la protection des endpoints

Sécurité IT: Tanium dresse la cartographie temps réel de tous les terminaux de l’entreprise

Tanium lève 200 millions de dollars pour protéger la totalité des terminaux en entreprise. Rencontre avec Dagobert Levy, son responsable Europe du Sud (y compris France) aux Assises de la Sécurité.