jeudi , 5 août 2021

Avec Cloud Satellite, IBM met le multicloud en orbite.

IBM Cloud Satellite assure la cohérence des environnements et applications en multicloud. Précisions avec Agnieszka Bruyère, VP Hybrid Cloud EMEA chez IBM.
Agnieszka Bruyère, vice-présidente Hybrid Cloud EMEA chez IBM
Agnieszka Bruyère, vice-présidente Hybrid Cloud EMEA chez IBM

Sur site, en périphérie (Edge) ou sur le cloud public, comment assurer la cohérence et la consistance des applications dans un environnement aussi divers et éclaté?
IBM apporte sa solution avec IBM Cloud Satellite , sa solution reposant sur IBM Managed Private Cloud IaaS (services d’infrastructure), Red Hat Openshift Kubernetes Services (orchestration des containers) et Istio (services Mesh).
IBM cloud Satellite s’appuie sur le modèle de cloud distribué qui conjugue des environnements divers: informatique traditionnelle sur site, clouds privés, plates-formes Edge (bâtiments ou objets en périphérie de réseau), etc. Outre l’orchestration globale et cohérente, cette architecture peut étendre des services du cloud public aux autres composantes de cloud distribué (selon ce que souhaite ouvrir l’éditeur).
Après avoir détaillé plusieurs aspects de cette approche, et expliqué quelques spécificités d’IBM Cloud Satellite, l’article rapporte une interview réalisée par Place de l’IT auprès d’Agnieszka Bruyère, vice-présidente Hybrid Cloud EMEA chez IBM. Instructif.

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Sébastien Stormacq, Principal Developer Advocate chez AWS

Containers, microservices, serverless…??? Eclairage par AWS, son histoire et ses offres.

Rencontre avec Sébastien Stormacq, Principal Developer Advocate chez AWS, qui explique ces technologies issues de l’histoire d’Amazon. Incontournable.