jeudi , 9 décembre 2021

Asterigo: Et si l’Entreprise Intelligente n’était plus l’inaccessible étoile?

Créé en 2019, Asterigo, ESN spécialiste de l’EPM, a déjà séduit Engie, la Société Générale, Accor ou Generali. Retour sur cette jeune success-story avec Ali Lazaar, son CEO.

Lorsqu’on a une vision claire de son projet et des méthodes pour y parvenir, il est possible de créer une entreprise différente, même dans le monde très compétitif des sociétés de services ou ESN, comme le prouve l’histoire d’Asterigo. Cette jeune ESN, créée fin 2019 par deux spécialistes de l’EPM, a su attirer des talents et séduire des entreprises de renom.

Jawad Benjelloun et Ali Lazaar, cofondateurs d’Asterigo
Jawad Benjelloun et Ali Lazaar, cofondateurs d’Asterigo

Au cours des années passées dans diverses ESN (entreprises de services du numérique) comme Atos, Bull ou DXC Technology (née de la fusion entre CSC et la division Enterprise de Hewlett-Packard Enterprise), Ali Lazaar s’est spécialisé dans l’EPM (Enterprise Performance Management).«Alors que je participais à un événement organisé par Anaplan, au cours duquel j’ai fait la connaissance de Jawad Benjelloun, qui travaillait alors pour un grand cabinet de consulting international,» rapporte-t-il. Après avoir passé plusieurs mois à Chicago, ce spécialiste de la Business Intelligence et de l’EPM avait en effet rejoint un grand intégrateur de solutions en 2017.
En pleine réflexion pour envisager un tournant de leur carrière, les deux hommes constatent qu’ils ont des profils similaires, et qu’ils dressent un bilan partagé du marché des ESN et de leurs expériences. «Les grands cabinets de conseil connaissent un très fort turn-over dans leurs effectifs de consultants, et sont finalement peu attractifs,» résume Ali Lazaar. «Nous souhaitions tous les deux créer une structure proposant des services de transformation numérique et l’EPM, mais avec une approche et une culture différentes de ce que nous avions connu. Jawad apportait son expérience de la culture d’entreprise américaine, avec l’agilité dans l’organisation, un travail collaboratif, des perspectives claires et partagées par tous, ainsi qu’un management participatif.»

Le meilleur des deux mondes pour une ESN dynamique

Fin 2019, juste avant la crise du Covid, la société Asterigo Consulting (Asteri pour étoile et Go pour “aller”) est créée avec l’ambition de rassembler des spécialistes. Ses cofondateurs souhaitent combiner le meilleur des deux mondes: le savoir-faire des ESN traditionnelles et l’esprit startup avec le collaboratif, l’intelligence collective et le partage de la vision et des projets avec tous les collaborateurs. Ali Lazaar en est le CEO et Jawad Benjelloun le directeur général. L’année 2019 est également celle du cinquantenaire de la mission Apollo 11 et du premier Homme ayant posé le pied sur la lune… Un événement qui constitue une source d’inspiration pour la société.
Au départ, chacun des associés arrive avec quelques clients permettant de travailler dès le départ sur plusieurs projets et de lancer les premiers recrutements. «L’année 2020 a été consacrée à la création et à la croissance avec l’acquisition de clients, tandis qu’en 2021, nous établissons une force commerciale pour structurer notre démarche,» précise le CEO de la jeune société spécialisée dans l’xP&A (Extended Planning & Analysis).
Et les références se multiplient pour le jeune cabinet de consulting, puisqu’en quelques mois il séduit de grandes entreprises auprès desquelles plusieurs projets sont lancés, parmi lesquelles Engie, la Société Générale, le groupe Accor, Pernod-Ricard ou encore l’assureur Generali.

Asterigo a mis au point une démarche et des outils pour maîtriser et accélérer ses projets de type xP&A
Asterigo a mis au point une démarche et des outils pour maîtriser et accélérer ses projets de type xP&A

Un spécialiste de l’EPM visant l’autonomie métiers

«Alors que les entreprises ont pris conscience du capital immatériel incomparable que constitue la donnée, Asterigo s’est positionnée dès sa naissance comme un “pure player” de la donnée analytique,» souligne Ali Lazaar. «Spécialistes de l’EPM et de la gestion de la performance des entreprises (EPM), nous échangeons essentiellement avec des responsables financiers, des ressources humaines ou de la Supply Chain. Et justement, notre objectif consiste à favoriser le dialogue indispensable entre ces métiers et les équipes informatiques, afin d’aligner la stratégie et les processus opérationnels via l’IT.»
Pour y parvenir, Asterigo développe trois offres complémentaires: le pilotage de la performance (atour de solutions comme Tagetik, Anaplan ou Board International), la “data visualisation” pour le reporting et les tableaux de bord, ainsi que l’intelligence artificielle pour concevoir des modèles (autour de solution comme Dataiku).
Rapidement la société compte une dizaine de consultants expérimentés.
«Nos spécialistes interviennent sur diverses prestations. Avec le consulting, nous accompagnons nos clients via des audits, la définition de schéma directeur… Puis, nous intervenons sur l’aide au choix de la solution la plus adaptée via une analyse comparative contextuelle. Je précise que nous n’éditons pas de solutions et que nous n’avons signé aucun accord d’exclusivité,» assure le dirigeant. «Enfin, nous proposons de l’intégration avec Anaplan, Board international, Tagetik, Tableau, Dataiku… Il s’agit aussi de démocratiser les applications BI auprès des métiers avec des solutions no code ou low code. En effet, ces les utilisateurs métier souhaitent des solutions simples et abordables pour devenir autonomes vis-à-vis de leur DSI au quotidien. Par exemple, Dataiku est une solution simple d’approche pour créer des applications d’intelligence artificielle sans avoir à coder. Une caractéristique que partagent aussi Anaplan ou Tableau.»
Si la démarche et l’esprit d’Asterigo séduisent les collaborateurs et les grandes entreprises, la société envisage néanmoins renforcer sa présence auprès des ETI et PME/PMI.

Une ESN impliquée dans la société et l’environnement

Cabinet de conseil de son temps, Asterigo prône des valeurs sociétales et environnementales, pour lesquelles elle mène également des actions concrètes. «Nous avons entamé la démarche pour obtenir la certification B Corp certification labellisant les entreprises privées qui intègrent dans leur mission, leur modèle économique, leurs effectifs, leurs produits ou services, des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux,» tient à mentionner Ali Lazaar. « De plus, nous participons au programme de l’association “1% for the Planet” et dédions 1% de notre chiffre d’affaires à des associations à objectifs environnementaux.»

La voie royale vers l’Entreprise Intelligente, enfin agile

Asterigo reçoit de nombreuses sollicitations de la part de grandes entreprises françaises. Mais comment une jeune entreprise peut-elle se positionner sur un marché dominé par de grands cabinets?
«Les grands cabinets proposent souvent des qui manquent d’expertise avec une approche standardisée de type “service prêt à porter”. Chez Asterigo, nous ne proposons que des experts et des dispositifs sur mesure pour s’adapter au contexte de chaque client,» répond le cofondateur. «La transformation digitale est passée à un autre niveau. Au-delà de l’automatisation (facturation, paie, reporting financier, etc.), il s’agit d’entrer dans l’ère de l’entreprise intelligente. Il s’agit de créer de l’intelligence sur ce qui est déjà automatisé (ou sur ce qui va l’être), avec une forte composante d’accompagnement au changement, gage de réussite des projets. C’est pourquoi Asterigo préconise une gestion de projet agile avec la mise en place d’une conduite de projet innovante. Au sein de notre relation client, le succès du projet et l’humain priment sur le contrat, dans la lignée philosophique du Manifeste Agile. Sur mesure et pragmatisme.»
Le bouche-à-oreille fonctionne parfaitement, et les éditeurs dont Asterigo utilise les solutions la recommandent régulièrement à ses clients.
D’ici fin 2021, Asterigo envisage d’ailleurs de recruter une dizaine de collaborateurs pour poursuivre sa croissance. «Une croissance que nous souhaitons maîtriser pour préserver nos fondamentaux de culture startup, de management collaboratif et bienveillant, et maintenir nos valeurs,» conclut Ali Lazaar.

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

Vous pouvez lire aussi

Christophe Gendre, Territory VP France et Benelux chez Teradata et Jean-Marc Bonnet, Sales Technology Director pour l’Europe de l’Ouest chez Teradata

Comment Teradata met-elle à profit ses 40 ans de savoir-faire sur le cloud?

Plus vite et moins cher. L’approche Cloud first de Teradata semble porter ses fruits selon Christophe Gendre, son VP France/Benelux et Jean-Marc Bonnet, son CTO Europe de l’Ouest.