samedi , 25 janvier 2020
Home / News IT / Appian: la plateforme BPM/low-code qui vaut plus de 2,5 milliards!

Appian: la plateforme BPM/low-code qui vaut plus de 2,5 milliards!

En 20 ans, Appian est devenue une référence sur le BPM, le Case Management et le développement low-code. Focus sur cette pépite avec Ryan Gates, son directeur adjoint pour l’Europe.
Ryan Gates, directeur adjoint pour l’Europe chez Appian
Ryan Gates, directeur adjoint pour l’Europe chez Appian

Créée en 1999 à Reston (Virginie), Appian affichait déjà l’ambition de “simplifier les moyens de transformer de grandes idées en applications métier puissantes générant une réelle valeur ajoutée”. La société vient de fêter ses 20 ans en août 2019.
En 2001, le premier client de l’éditeur fut l’armée des États-Unis. Ses ingénieurs développèrent alors ce qui fut considéré comme le plus grand intranet du monde, l’Army Knowledge Online.
En 2004, l’entreprise lance sa première plateforme BPM (Business process management ou gestion des processus métier) Appian Enterprise, solution visuelle reposant sur les technologies J2EE 100% Web, et pour environnement Microsoft.
En 2016, dans la lignée de l’évolution du marché du BPM, Appian fait évoluer sa solution vers une formule beaucoup plus applicative, en la positionnant comme plate-forme de développement low-code. Objectif de ces solutions: permettre aux utilisateurs non informaticiens de développer des applications métiers sans connaître la programmation, généralement par simple paramétrage ou via des interfaces visuelles (de type organigrammes).
Cet article explique comment l’éditeur est parvenu à lever 47,5 millions de dollars avant d’entrer en bourse pour être valorisé aujourd’hui plus de 2,5 milliards de dollars!
Outre les illustrations, l’article propose un encadré illustrant les principaux faits et chiffres de la société.

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

Vous pouvez lire aussi

Guillaume Vassault-Houlière et Manuel Dorne, cofondateurs de YesWeHack

YesWeHack: Et si vous renforciez votre cybersécurité en continu grâce au Bug Bounty?

Après avoir levé 4 millions d’euros en 2019, le spécialiste français du Bug Bounty joue l’expansion en Europe et en Asie. YesWeHack? Une pépite toujours plus prometteuse.