vendredi , 14 mai 2021
Home / News IT / Databricks- 7 profs de Berkeley créent une startup et lèvent 2 milliards de dollars. Partie 1- La genèse

Databricks- 7 profs de Berkeley créent une startup et lèvent 2 milliards de dollars. Partie 1- La genèse

Le projet universitaire Spark combinant Big Data et intelligence artificielle ne séduit aucun éditeur, poussant les profs impliqués à créer Databricks. Etonnant!
Cofondateurs de Databricks: Ali Ghodsi, Ion Stoica, Matei Zaharia, Reynold Xin,Andy Konwinski, Patrick Wendell, Scott Shenker (ainsi que Ben Horowitz et Arsalan Tavakoli-Shiraji -arrivé en 2014)
Cofondateurs de Databricks: Ali Ghodsi, Ion Stoica, Matei Zaharia, Reynold Xin,Andy Konwinski, Patrick Wendell, Scott Shenker (ainsi que Ben Horowitz et Arsalan Tavakoli-Shiraji -arrivé en 2014)

Avec l’annonce d’une levée d’un milliard de dollars et d’une valorisation à 28 milliards de dollars le premier février 2021, la startup Databricks ne pouvait que défrayer la chronique sur la scène internationale, et pas uniquement technologique… Tous les éléments sont réunis pour en faire une bonne histoire: le succès, une startup hyperfinancée, Big Data, Intelligence artificielle.. Néanmoins, les aspects les plus étonnants aussi ailleurs, comme les raisons qui ont amenées à sa création. Et des cofondateurs toujours présents et actifs dans l’entreprise!
Place de l’IT propose une saga en deux parties:
La genèse du projet Spark et de Databricks (cet article),
L’irrésistible ascension de la startup créée par 7 professeurs d’université.
Qui a dit que l’enseignement ne rapportait pas?
Le besoin émanant d’usages bien définis constitue un levier essentiel pour l’innovation. C’est d’ailleurs ainsi qu’est né le projet open source Spark dans un laboratoire de l’Université de Berkeley.
A l’origine il s’agissait essentiellement d’améliorer les performances d’une solution existante: MapReduce sous Hadoop. Ce projet deviendra rapidement une solution (et puis un projet open source Apache) à part entière, dont le succès se poursuit en 2021, comme le prouve la valorisation de Databricks, la société créée pour maintenir et soutenir le projet Spark.
Une histoire étonnante qui prouve qu’aux Etats-Unis aussi, les grands éditeurs manquent parfois de flair et d’audace.
L’article reprend dans un tableau les principaux faits et chiffres de l’entreprise (création, siège, fondateurs, investisseurs…).

Rendre cet article en accès gratuit et visible par tous

500,00 HT

S’abonner pour accès illimité 1 an

250,00 HT

voir les détails

Acheter article à l’unité (format PDF)

10,00 HT

Ajouter au panier

Vous pouvez lire aussi

Les cofondateurs d’Happydemics: Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc

Happydemics fait entrer les études marketing dans l’ère digitale

En automatisant les études via les pubs des smartphones, Happydemics séduit clients et investisseurs. Entretien avec Tarek Ouagguini, son cofondateur et CEO.